Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Actu #13 :
Février/mars/avril

Actu #13 : Février/mars/avril sur Quatre Sans Quatre

En avril, lis ce qu'il te plaît... (second épisode)

Des centaines et des centaines de romans, polars, thrillers, romans noirs paraissent chaque année et il nous est bien entendu impossible de tous les lire attentivement et d'écrire un article sur tout ce que nous recevons.

Deux yeux ne fonctionnant, hélas, que simultanément, et les malheureuses vingt-quatre heures de chaque journée ne suffisant plus à éviter l'effondrement de piles à lire himalayennes à l'architecture pisane, le sacro-saint principe de précaution nous commande de prendre des mesures !

D'où l'idée de cette rubrique, Quatre Sans Quatre - Actu dans laquelle nous vous ferons un petit topo des nouveautés du (ou des) mois précédent(s).

En espérant que vous y piochiez d'excellentes idées et que vous passiez en leur compagnie de trépidants moments de lecture !

La rédaction


LE TRAIN POUR TALLINN - Arno Saar - Éditions La Fosse aux Ours - 217 p. mars 2019.
Traduit par Patrick Vighetti : Marko Kurismaa, ancien champion de ski de fond, est le meilleur flic de la brigade criminelle de Tallinn en Estonie. Seules ombres au tableau (d’avancement?), il souffre de narcolepsie et il était le fils d’un opposant au régime soviétique de l’époque.
Et c’est pourtant à lui que l’on confie l’enquête sur la mort suspecte d’Igor Semenov, homme d’affaires russe, retrouvé inanimé en gare de Tallinn, dans un train en provenance de Saint-Pétersbourg. Ses investigations l’emmèneront sur les routes enneigées d’Estonie et dans les ruelles de la vieille ville de Tallinn à la recherche d’une vérité enfouie dans un passé douloureux.

LES VIOLENCES – Jakob Nolte – Éditions du Seuil – 341 p. février 2019
Traduit de l'allemand par Alexandre Pateau : Une belle nuit de pleine lune, quelque part en Norvège, dans les années 1970. Un couple dort. Soudain, madame se réveille, se transforme en loup-garou, trucide son époux – puis se rendort paisiblement. Au matin, les jumeaux Iselin et Edvard découvrent avec consternation la scène de carnage conjugal. Ils comprennent alors qu’ils sont les héritiers d’une très ancienne malédiction lycanthropique, et décident de fuir. Ils trouveront refuge, l’une auprès de terroristes passablement niais, l’autre dans une communauté de hippies ahuris. Mais rien ne sert de courir : on ne renie pas sa propre bestialité – pas plus qu’on n’échappe à celle d’un monde où l’homme est littéralement devenu un loup pour l’homme.
Fable anarcho-animalière? Satire politique? Thriller nihiliste? Délire surréaliste? Les Violences est un OLNI (objet littéraire non identifié) qui, sous des abords baroques, se lit comme une allégorie terriblement actuelle et lucide, réglant son compte, dans un éclat de rire sauvage, à toutes les utopies de notre siècle barbare.

LES VOLEURS DE TEMPS – Corinne Martel – Eaux Troubles Éditions – 343 p. février 2019 : La frontière entre la vie et la mort est tenue, la folie vous guette, la schizophrénie n’est jamais loin… Un roman psychologique très noir et perturbant, d’une violence inouïe, une ambiance glauque et malsaine, le tout entouré d’amour et de vengeance, mais de celle qui fait du bien, celle par laquelle on recherche la paix de l’âme, la paix des âmes !!! Un récit qui dénonce la manipulation et la maltraitance qu’elle soit physique ou psychologique. Une immersion dans ce que l’être humain peut avoir d’abject dans certains rapports dénaturés avec ses semblables, une véritable descente aux enfers.
Un roman choc, hors du commun qui vous transporte dans un univers sombre et déstabilisant. Un thriller qui parle au coeur des lecteurs !

NOS VIES D'APRÈS - Thomas Pierce - Éditions Denoël – collection Denoël et d'ailleurs - 458 p. février 2019
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Héloïse Esquié : Jim Byrd fait l’expérience totalement déstabilisante de la mort – son coeur a cessé de battre 5 minutes – mais il n’en garde aucun souvenir et doit maintenant vivre avec un petit filet lié à un réseau électrique autour du coeur qui prend en charge le problème. Il peut surveiller son rythme cardiaque et être averti de chaque crise, s’il y en a, sur l’application téléchargée sur son smartphone.
Jim reprend une existence normale, à ceci près qu’il entend une voix surnaturelle, d’outre-tombe ?, qui appelle les vivants et les rend extrêmement malheureux. Jim va enquêter, fort d’avoir fait partie, quelques minutes, du monde des morts.
A la fois science-fiction, roman d’amour et réflexion sur le désir de permanence, Nos vies d’après est drôle, touchant et raconte la vie de chacun d’entre nous, entre petits ratages et grandes illusions.

OXYGÈNE – M.J. Arlidge – Éditions Les Escales - 370 p. février 2019
Traduit de l'anglais par Séverine Quelet : Lorsque le commandant Helen Grace est appelée dans une boîte de nuit SM de Southampton, elle ne s’attend pas à ce que ce corps ligoté, retrouvé sans vie, soit celui d’une vieille connaissance, tout droit sortie de la double vie qu’elle cache à ses supérieurs : Jake, son dominateur . Helen Grace se lance à la poursuite du meurtrier tout en dissimulant cette relation. Mais lorsque l’assassin fait une deuxième victime, Helen se trouve face à un dilemme : doit-elle confesser ses zones d’ombre et se voir retirer l’enquête ou continuer à mentir et risquer de se perdre dans ce jeu dangereux ?

PRÉLUDE À UNE GUERRE - Ivàn Repila - Éditions Actes Sud / Jacqueline Chambon - 272 p. février 2019
Traduit de l’espagnol par Margot Nguyen Béraud : Emil Zarco est un architecte si reconnu et si adulé qu’on lui confie un projet gigantesque et grandiose, à la mesure de son talent : créer un quartier entier, à la périphérie de sa ville natale. 
Or, à ce moment précis, tout se déglingue dans sa vie ; sa femme Oona le quitte, alors que rien ne laissait présager cette rupture, et le travail qu’il doit accomplir devient cauchemardesque, la ville qu’il dessine se transforme en une créature inquiétante, monstrueuse, assassine, à la mesure de son désarroi intérieur, comme un miroir maléfique de lui-même. 
Parallèlement, Le Muet, personnage aussi immense qu’effrayant, guidé par Oona et accompagné de son chien, devient le chef des loqueteux et des démunis. 
La ville, comme un piège pour l’homme qui ne cesse de chercher la satisfaction matérielle en créant toujours plus de misère. Tout oppose Emil et Le Muet et cependant tout ce qui compte les rapproche : la ville et Oona, bien sûr. 
« Sombre prophète, Iván Repila ? Sans doute, mais doux poète aussi, qui connaît la vaillance et la fragilité de ceux qui luttent encore. Et cette prose si belle est elle-même, au milieu des horreurs qu’elle traverse, une manière de ressaisissement. » assure Eric Chevillard dans sa préface. On ne saurait mieux dire.

QUELQU'UN SOUS LES PAUPIÈRES - Christina Sánchez-Andrade - Éditions Actes Sud/Jacqueline Chambon - 304 p. avril 2019
Traduit de l’espagnol par Edmond Raillard : le road-trip de deux vieilles dames : Doña Olvido Fandiño et sa servante Bruna, vêtue d’une robe de mariée. La voiture : une Coccinelle sur le toit de laquelle se tient une mouette. La destination : loin. Les bagages : un seul, mais du genre sinistre.
Fuite à travers l’Espagne, guerre civile, famille excentrique, situations rocambolesques et nombreux cadavres, le périple cocasse et cruel de deux vieilles femmes ardentes et décidées à protéger leurs secrets. Les cadavres ne sont pas forcément tous dans le placard.
Fast and furious, le voyage des octogénaires donne à voir, en parcourant la Galice, les déchirures et les enjeux politiques d’un pays fiévreux.

RENDEZ-VOUS AVEC LE POISON - Les détectives du Yorkshire Tome 4 - Julia Chapman - Éditions Robert Laffont - collection La Bête Noire - 408 p. avril 2019
Traduit de l’anglais par Dominique Haas et Stéphanie Leigniel : une nouvelle enquête pour le duo Samson O’Brien et Delilah Metcalfe ! 
Mais cette fois-ci, Samson est soupçonné dans rien de moins qu’un meurtre, coupable idéal au vu de son passé trouble.… Même Delilah se pose des questions sur son innocence, qu’il clame pourtant avec véhémence. Tout le monde autour d’elle la presse de se désolidariser de lui, tant sa culpabilité semble acquise. 
Mais c’est mal connaître Delilah. En attendant, une série de meurtres canins occupe les associés, sollicités par le vétérinaire, très inquiet de cette mortalité inhabituelle certainement due à l’emploi très inamical d’un poison. 
Quatrième opus et toujours le même charme britannique fantaisiste ! Garanti sans Brexit.

TEL EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE – Cicéron Angledroit – Palémon Éditions – 237 p. février 2019 : Quand Cicéron et sa bande quittent le Val de Marne pour la Bretagne… 
Tout part d’un pendu et d’un tué par balle, assassinés à Vitry, et qui s’avèrent avoir de fortes accointances bretonnes, notamment entre Combrit, Quimper et Concarneau, le triangle des emmerdes dures. 
Nos enquêteurs dépaysés vont devoir fouiner dans une conserverie de la zone portuaire concarnoise, où leur flair ne décèlera pas que des odeurs de bulots… 
Bottes aux pieds, la fine équipe se jette à l’eau !

UNE COMPLICATION, UNE CALAMITÉ, UN AMOUR - Véronique Bizot - Éditions Actes Sud - 80 p. avril 2019 : Une novella en forme de liste à la Prévert : un tueur à gages, un lévrier espagnol, un mort, un mystère, une grande maison, une femme trop belle et un amour…
Mélangez le tout, ajoutez de l’humour, des situations tragi-comiques, un grand sens du burlesque et une langue qui prend l’absurde pour rampe de lancement, et dégustez à plaisir. Pour en savoir plus sur cette novella, vous pouvez écouter ce qu'en dit l'émission La Dispute sur France Culture


pour retrouver toutes les Actus parues précédemment : ICI


photo : Quatre Sans Quatre

Actu #15 : juillet/août/septembre 2019 Actu #14 : avril/mai/juin 2019 Actu #12 : Février/mars/avril 2019