Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Bande dessinée :
GARAGE, SWEET GARAGE de Franck Margerin & Marc Cuadrado

Bande dessinée : GARAGE, SWEET GARAGE de Franck Margerin & Marc Cuadrado sur Quatre Sans Quatre

Quatre Sans Quatrième… de couv…

Motard passionné, Marc rêve d'un grand garage où il pourrait vivre au plus près de ses motos et partager des bières avec ses potes bikers.

Tanie, devenue végane, ne jure plus que par le bio et veut avoir son potager. Alors c'est décidé, après 15 ans passés dans l'appartement du centre-ville, le moment est venu d'acheter une maison. Mais à la cinquantaine bien tassée, Marc et Tanie auront-ils le courage (et la santé) de se lancer dans une aventure où se conjugueront déménagement et gros travaux ?

Une chose est sûre, c'est maintenant ou jamais !

1


L’avis de Quatre Sans Quatre

Sixième tome de la série Je veux une Harley !

Marc Carré, biker patenté, et Tanie, son épouse végétarienne, amatrice de légumes bio, peut-être touchés par la crise de la cinquantaine, exaspérés par la ville et ses contraintes, décident de se trouver une petite maison bien à eux, avec, point essentiel, un grand garage afin que Marc puisse y aménager un club pour ses potes.

4

Marre de la galère de trouver tous les soirs l’entrée de son garage occupée par une voiture en stationnement, de devoir mettre la pédale douce lors de la plus petite fête afin de ne pas déranger les voisins... Marc n’en peut plus, au point de commettre quelques gestes stupides, dictés par la colère... qui se trompent parfois de destinataires. La cinquantaine bien entamée, sur le point de devenir grand-père, il aspire à une autre vie, un nouvel environnement, tout comme son épouse Tanie, pressée de cultiver ses propres légumes dans son potager. Pour Marc, une pièce revêt une importance capitale : le garage ! De quoi ranger sa Harley, installer un bar, un billard, bref de quoi recevoir confortablement ses potes bikers, les Booze Fighters...

5

Bien entendu, comme tous ceux qui rêvent d’accéder à la propriété, il y a loin de la coupe aux lèvres. À commencer par la vente de leur appartement et la recherche du bien idéal. Soit la maison présente un réel intérêt mais son garage est d’une banalité affligeante, soit le garage est idéal mais la bâtisse nécessite de gros travaux, rien n’est jamais parfait.

Entre les visites, le déménagement, aidé par des copains et copines pas réellement motivés, les travaux à envisager, la paperasse, le retard des artisans - Monsieur Truelo, leur entrepreneur, ne fera pas exception - et les ennuis de voisinage, ce pauvre Marc finit par se taper une déprime carabinée qui mobilisera son épouse et ses amis... Autant de mésaventures, autant de gags, on rit de la première à la dernière page !

3

Le blues des clients du marché immobilier, un grand classique, chaque accédant à la propriété connaît les affres par lesquelles passent Marc et Tanie, revisité avec talent par les auteurs. La façon dont Cuardado et Margerin les présentent est touchante, joyeuse, hilarante. Quel plaisir que ces visites au cours desquelles Marc ne pense que garage, et où Tanie tente de lui remettre les idées en place sur l’état de la maison en elle-même, deux visions pour un même projet. Une fois l’achat réalisé, vaille que vaille, les problèmes se succèdent : voisinage, travaux qui s’éternisent, maladresse de Marc, jusqu’à l’accouchement de leur fille ; et la résurgence du vieux conflit entre Marc et le beau-père de celle-ci, admirateur des motos BMW. Le tout illustré par les dessins précis et très réalistes de Margerin, à scruter longuement afin de repérer tous les petits détails tordants qui s’y nichent (la clinique Tamère, les décorations du garage...).

Marc, c’est le gars sympa, fana dingue de sa bécane et de tous les clichés qui vont avec l’image du biker, mais comme tous les gentils, quand la coupe est pleine, elle déborde vite et sans aucun contrôle. Ses crises de colère le conduisent souvent à se tromper de cible et à aggraver les choses. Heureusement que Tanie est là pour surveiller ce grand gaillard, un peu immature, bien plus à l’aise dans ses rêves que dans la réalité, à l’instar de tous ses potes d’ailleurs. Quelques doses de misogynie bon teint, le biker est un vrai mec, mais prononcées loin des oreilles des incriminées, le biker n’est pas fou non plus...

2

Un album très drôle, Marc Cuadrado réussit à merveille à présenter de manière originale et cocasse le quotidien et les désillusions des nouveaux propriétaires, les dessins de Margerin, toujours aussi excellent, sont un régal !


Notice bio

Marc Cuadrado est né le 28 janvier 1959, à Oran, en Algérie. Après les Arts décoratifs, il dessine pour le quotidien Nice-Matin, de 1983 à 1991, et, dans le même temps, crée une agence de publicité spécialisée dans le dessin humoristique. En 1995, il s’installe au Canada, où il travaille dans la presse et l’édition pour enfants. En 1999, il rentre en France, rejoint l’hebdomadaire Spirou et crée Parker et Badger, une série éditée en albums chez Dargaud. Quelques années plus tard, il rencontre Franck Margerin avec qui il attaque la série Je veux une Harley, ce qui leur offrira l'occasion de parcourir la mythique route 66 !

6

Né le 9 janvier 1952 à Paris, Frank Margerin sort des Arts Appliqués en 1974. Après avoir travaillé dans la publicité, il publie ses premières planches de BD, Simone et Léon, dans Métal Hurlant. En 1979, il donne naissance à Lucien, son personnage fétiche, rocker rigolard emblématique des années 80. Illustrateur pour la presse et la pub, cet amateur de rock (il a fait partie du groupe Dennis’ Twist et les Hommes du président) et de moto a réussi à faire de ses deux passions le centre de toutes ses créations. En 1992, il est Grand Prix d’Angoulême.


La musique du livre

Aucun titre dans l’album, ce n’est pas une raison pour ne pas réécouter Franck Margerin et ses copains...

Dennis’ Twist et les Hommes du président - Tu dis que tu l'M


GARAGE, SWEET GARAGE - Je veux une Harley Tome 6 - Franck Margerin & Marc Cuadrado - Dargaud Éditions - 48 p. juin 2020

Toutes les illustrations sont extraites de l'oeuvre avec l'aimable autorisation des éditions Dargaud

Manga : BLOODLINE SYMPHONY de Pablo Rey & Noelia Sequeida Bande Dessinée : LA DANSEUSE DE MAO de Hza Bažant et Olivier Richard Bande dessinée : LES INDÉLÉBILES de Luz