Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
AVANT LA CHUTE de Noah Hawley

Chronique Livre : AVANT LA CHUTE de Noah Hawley sur Quatre Sans Quatre

Le pitch

Un soir d'été, onze personnes embarquent à bord de l'avion privé de David Bateman, un magnat de la presse. Onze privilégiés, dont Scott Burroughs, un artiste peintre sur le retour. Seize minutes plus tard, l'avion s'abîme en mer, entre l'île de Vineyard et New York. Deux personnes survivent miraculeusement à la catastrophe : Scott, et JJ Bateman, quatre ans, désormais orphelin et héritier d'une immense fortune.

L'enquête sur les circonstances du crash débute sous le feu des projecteurs, et la pression médiatique menace de rendre la situation incontrôlable. D'autant que les investigations révèlent d'étranges coïncidences, qui semblent indiquer que le drame n'est pas un simple accident. Les passagers se sont-ils vraiment retrouvés par hasard sur le même vol? Ou leur rencontre résulte-t-elle d'un plan machiavélique?


L'extrait

« Il ouvre les paupières, prend une grande inspiration.
Au moment où il entame le premier mouvement, une sorte de hululement fluctuant parvient à ses oreilles. Il pense d'abord aux mouettes, mais lorsqu'une vague le hisse un peu plus haut sur la ligne d'horizon, il reconnaît de son.
Un pleur.
Quelque part un enfant sanglote. Il fait volte-face, tente de localiser le survivant, mais la houle irrégulière crée de la réverbération, le désoriente.
« Hé ! Appelle-t-il. Je suis là ! » Les pleurs cessent.
Scott insiste, se débat contre le courant. « Ohé ! Où êtes-vous ? »
Il cherche des débris susceptibles de lui donner un point de repère, mais les morceaux qui n'ont pas coulé ont dérivé dans toutes les directions. Scott tend l'oreille. Nouvelle tentative : « Hé, par ici ! Je suis là ! »
L'unique réponse provient des vagues. Le naufragé commence à croire qu'il a effectivement entendu des mouettes lorsque, soudain, une voix enfantine retentit tout près de lui.
« Au secours ! »
Scott se dirige vers le miraculé. Il n'est plus seul et le poids écrasant de la lutte pour sa propre survie disparaît. Il a désormais la charge d'une autre existence que la sienne.
Le peintre ne peut s'empêcher de songer à sa sœur, qui a péri noyé dans le lac Michigan lorsqu'elle avait seize ans.
L'enfant n'est qu'à une dizaine de mètres de lui. Il s'accroche à un gilet de sauvetage. C'est le garçon, constate Scott. Il n'a pas plus de quatre ans. » (p. 40-41)


L'avis de Quatre Sans Quatre

Tout commence par un miracle, un truc incroyable : Scott Burroughs sort indemne, ou presque, du crash du jet privé où il avait pris place. Et pas que lui d'ailleurs, le petit garçon de la famille Bateman, qui avait loué l'appareil pour rentrer de sa résidence secondaire, survit également. Au terme d'un exploit surhumain, Scott, peintre sans succès, parvient à ramener l'enfant au rivage. Il lutte toute la nuit, évite une vague géante, soutient le petit JJ, nage, triomphe des ténèbres et de l'élément liquide qui a menacé cent fois de les engloutir.

Scott a – avait - de l'entraînement, il a longtemps fait partie d'un club de natation, mais l'alcool est passé par là, ce n'est plus la grande forme. Il puise son courage dans une scène du passé, un autre exploit qu'il a pu contempler enfant : l'homme le plus fort du monde, ligoté, jeté d'une plateforme, tractant un navire entre Alcatraz et San Francisco par la seule force de ses mouvements et de sa volonté. L'homme y pense, pense tout autant à sa sœur, morte noyée à seize ans dans le lac Michigan, impossible de laisser l'enfant subir le même sort, impossible de renoncer pour lui également.

Célébré en héros, traqué par la presse, Scott va connaître des lendemains difficiles et vivre une suite de tribulations propres à notre époque médiatique. Les questions perfides ne tardent pas à être posées par un présentateur-vedette de la chaîne d'actu qu'avait fondée Bateman : que faisait un peintre médiocre dans un jet ? Y avait-il quelque chose entre lui et l'épouse du milliardaire ? Pourquoi se cachait-il des journalistes si son histoire était aussi héroïque... Bref la panoplie complète que nous connaissons tous aujourd'hui, fausses rumeurs, conditionnel à chaque verbe, insinuations perverses et des reportages à n'en plus finir sans aucune information digne de ce nom, menant inévitablement aux soupçons.

L'héritage est conséquent, voilà qui aiguise les appétits. Le petit JJ, mutique, vit chez sa tante, une jeune femme en pleine crise de couple, l'enfant et elle trouvent en Scott un soutien dans la tourmente de basses manœuvres qui les entoure. Ce qui fait redoubler les ragots. On doute de l'exploit, on suppute sur la possible implication de Scott dans le crash, les vies privées sont exposées, disséquées, tordues pour confirmer la duplicité...

Il est vrai que de nombreuses interrogations demeurent : l'avion venait d'être révisé, un ami de Bateman, présent à bord, ainsi que son épouse, allait avoir de gros ennuis avec le FBI à propos de malversations financières graves, l'avion semble avoir plongé sans raison... Bref, toute une série de mystères, et le lecteur découvre, au fil des chapitres, les versions de chacun des protagonistes. En plus, bien sûr, de l'enquête des organismes de sécurité aérienne et du FBI - se tirant naturellement dans les pattes - ainsi que de l'existence tourmentée de Scott et de ses protégés.

Pour ceux qui, comme moi, ont adoré Fargo, la série télé dont Noah Hawley est le créateur, ils retrouveront avec plaisir, dans le phrasé et la narration, le ton inimitable mêlant absurde, humour noir, l'accumulation de détails qu'il faudra garder en mémoire puisqu'ils prendront sens quelques pages ou chapitres plus loin. Pas que Avant la chute soit aussi déjanté, mais l'atmosphère que l'on y respire exhale ce parfum connu et la référence est immédiate. À noter l'excellente traduction d'Antoine Chainas, lui-même grand auteur de polar, qui a su rendre à merveille les subtilités d'écriture et de style de l'auteur.

Entre thriller et roman noir, Avant la chute expose certaines tares de notre époque, de l'info-poubelle toute puissante broyant ceux qui passent à sa portée, démontre une fois de plus la force de la rumeur, du sous-entendu venimeux, du doute savamment instillé. Des personnages attachants ou repoussants, ne laissant jamais indifférent, dans une intrigue complexe au dénouement parfaitement orchestré. Haletant, multipliant rebondissements, manœuvres machiavéliques, fausses pistes, accusations mensongères et j'en passe, ce récit ne laisse pas une minute de répit et se lit d'une traite tant on brûle d'en connaître l'issue. Que s'est-il passé dans l'avion ?

Un thriller séduisant, bien dans le style de la série Fargo, créée par l'auteur, passionnant, un héros sympathique et une intrigue superbement construite !


Notice bio

Noah Hawley, né à New York, est le créateur, entre autres, de la série télévisée Fargo. Avant la chute est son deuxième roman à paraître à la Série Noire, après Le bon père en 2013.


La musique du livre

Outre la sélection ci-dessous, sont évoqués : Pete Seeger, Arlo Guthrie, The Chieftains

Jimi Hendrix et sa guitare en feu

Queen - I Want To Break Free

Billy Thorpe - Children of the Sun

Jack Johnson - You And Your Heart


AVANT LA CHUTE – Noah Hawley – Éditions Gallimard – collection Série Noire – 530 p. avril 2018
Traduit de l'américain par Antoine Chainas

photo : Pixabay

Top 10 : Les THRILLERS pour Noël 2018 Chronique Livre : BLANC SUR NOIR de Kris Nelscott Chronique Livre : LE TROISIÈME RAPPEL de Gilles Sevastos