Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
CE QUE CACHAIT ARCHIE FERBER de Casey B. Dolan

Chronique Livre : CE QUE CACHAIT ARCHIE FERBER de Casey B. Dolan sur Quatre Sans Quatre

Le pitch

Chaque psychiatre a, au cours de sa carrière, rencontré un patient pas comme les autres. Un patient qui l’obsède, qui hante ses pensées et ses cauchemars. Pour Felicity Sloane, experte médico-légale à Boston, il s’agit d’Archie Ferber, jeune Texan timide qui a fait fortune dans la restauration.

Lui et son compagnon Matthew désirent un enfant à tout prix. Toutes leurs tentatives d’adoption aux États-Unis se soldant par des échecs, ils se tournent vers l’Afrique du Sud, pays d’origine de Matthew, où ils font appel à une mère porteuse qui met au monde la petite Hannah. Mais le bébé disparaît, la mère est sauvagement assassinée, et c’est Archie qui est montré du doigt. Y compris par Matthew. La seule personne capable de le sauver d’une extradition vers l’Afrique du Sud est Felicity Sloane. Celle-ci est capable de mesurer les tendances meurtrières d’un suspect grâce à des techniques de pointe.

Mais cela suffira-t-il à tirer Archie d’affaire ? Et est-il réellement l’innocente victime qu’il prétend être ?


L'extrait

« Il en fait aucun doute que l’accusé est un homme qui prend un plaisir certain à manipuler les esprits et son compagnon a dû en souffrir au cours de leurs quatre ans de vie commune. Le revoir me rappelle nos séances et ce qu’elles pouvaient avoir de désarçonnant. Un homme d’humeur changeante, inconstant, contradictoire, qui m’a laissée avec une multitude de questions.
Aujourd’hui, il affiche un petit air d’autosatisfaction surprenant pour quelqu’un qui est jugé pour meurtre. Cette attitude est soigneusement calculée, j’en suis sûre, et l’espace d’un instant je songe que, vu les preuves retenues contre lui, sa culpabilité est quasi certaine. Mais cette pensée ne dure pas. C’est mon métier de comprendre le fonctionnement de l’esprit criminel, d’isoler chaque geste, chaque parole anodine, de mettre au jour les impulsions et les ressentiments pour découvrir une raison et une motivation à commettre un crime. C’est ce que je fais. Je fouille chaque méandre d’une personnalité pour trouver la vérité. Et je suis douée pour ça. Je suis obligée de l’être : mes découvertes sont souvent vitales. mais je dois être sûre de moi. Et, en ce qui concerne Archie Ferber, rien n’est sûr. Je ne parviens pas à assembler toutes les pièces du puzzle et c’est problématique quand des vies sont en jeu. » (p. 30)


L'avis de Quatre Sans Quatre

Pauvre Felicity Sloane, ce n’est pas parce qu’on est psychiatre - même experte - qu’on a accès aux recoins les plus obscurs de l’âme humaine. Il faut dire qu’elle a des circonstances atténuantes : Archie Ferber, le supposé assassin qu’elle a dû expertiser dans le cadre de son travail à l’ATEC, est fuyant et glissant comme une anguille. Il trouve des échappatoires à toutes les questions qu’elle lui pose et la déstabilise par ses réactions à contre-temps.

Au début de ce roman, elle est en Afrique du Sud, au Cap, pour témoigner à son procès. Loin de Boston où elle exerce, ignorante des procédures locales, mise à mal par l’avocat du prévenu et guère mieux traitée par le procureur Chad MacCormack qui lui a pourtant fait traverser l’océan pour recueillir son opinion.

L’ATEC, fondé par le Dr Sloane avec la bénédiction des services du procureur de Boston, est une structure chargée d’évaluer le potentiel criminel des personnes qui lui sont soumis. Bien évidemment, même après un temps d’observation, elle ne peut être absolument certaine que tel ou tel inculpé est coupable tout juste parvient-elle tout de même à se faire une idée assez juste de ce dont il est capable en matière criminelle. Ses résultats sont probants, elle fait gagner du temps et de l’argent à l’appareil judiciaire. Mais le cas Archie Ferber est à part. Elle sent bien qu’il dissimule une grande partie de la vérité, qu’il est potentiellement dangereux et manipulateur mais elle n’est pas parvenue à mettre le doigt exactement sur ce qui coince dans son discours mythomaniaque.

Archie, riche propriétaire d’une chaîne de restaurant aux États-Unis, est marié à un Sud-Africain, Matthew, bien plus jeune que lui, rencontré sur Internet. ils ont eu une petite fille par GPA par l’entremise d’une mère porteuse du Cap. Celle-ci a été assassinée, le bébé a disparu. Le passé d’Archie est particulièrement brumeux, il a utilisé les talents d’informaticien de son époux pour faire disparaître ou falsifier des documents et accuse celui-ci d’être l’assassin de la mère biologique de l’enfant. Au cours de la période d’observation aux USA, Felicity a commis une grave entorse au règlement de l’ATEC en faisant se rencontrer le couple. Elle ne sait pas ce qu’il s’est réellement passé, Archie est épileptique et a eu une crise pendant la séance, grande confusion, résultat, Matthew, alors rentré en Afrique du Sud a été inculpé et a tenté de se suicider. Il est dans le coma et ne peut plus les éclairer sur les mensonges de Ferber.

La mère porteuse a été retrouvé atrocement assassinée, battue à mort puis jetée à la mer, le bébé, Hannah a disparue. Les deux hommes se rejettent la faute l'un sur l'autre, Archie dose soigneusement tous les renseignements qu'il distille à Felicity ou au cours du procès, Matthew est dans le coma. Le fait que les deux suspects ne soient pas de la même nationalité et que les lois des deux pays diffèrent ajoute encore aux difficultés rencontrées par ceux qui cherchent à faire la lumière sur ce crime odieux.

Bref, vous l’aurez compris, un mic-mac bien confus où révélations après découvertes, l’affaire va se compliquer, devenir de plus en plus opaque, Felicity passe des certitudes aux doutes et commence à s’impliquer personnellement sur ce cas, en contradiction, encore une fois, avec les règles de son institut. Elle veut comprendre, ôter ses hésitations de sa tête, clore enfin ce dossier en rendant justice à la jeune femme tuée au Cap et retrouver le bébé de Ferber.

Archie a semé tant de confusion dans ses propos et d’impasses dans les possibilités de recherches sur ses origines que MacCormack et Felicity, bien aidés par Ben, un enquêteur affilié à l’ATEC, peinent à mener les investigations pour tenter de rassembler toutes les pièces éparses et les petits morceaux de vérité seront longues et tortueuses. Du Cap à Boston en passant par l’Idaho et le Texas, le Dr Sloane va partir dans un road trip effroyable malgré la colère de sa hiérarchie et les dangers de l’enquête.

Habilement bâti, Ce que cachait Archie Ferber tient ses promesses, le jeu de pistes tient en haleine et les convictions péniblement acquises s’effondrent une à une au fil des pages jusqu’à un dénouement en forme de cliffhanger, qui, à mon avis, débouchera sur une suite. Même si les relations entre les personnages sont un peu convenues, ce thriller est largement et agréablement pourvu en coups de théâtre et surprises, un bon moment de lecture.


Notice bio

Casey B. Dolan est sud-africaine. Elle est une comédienne primée, présentatrice TV, animatrice radio, elle écrit également des chroniques pour diverses publications. Elle travaille actuellement à son troisième roman. Mère parfaite, son premier roman, est également paru aux éditions Denoël dans la collection Suspense en janvier 2015.


La musique du livre

Beethoven - Lang Lang Piano Concerto No 5 Emperor

Peter Gabriel – Sledgehammer

Lana Del Rey – Blue Jeans

Carrie Underwood – Just a Dream

Jean Ritchie - Hangman

Bach - Cello Suite No.1 – Prelude - Yo-Yo Ma


CE QUE CACHAIT ARCHIE FERBER – Casey B. Dolan – Éditions Denoël – Collections Sueurs Froides – 439 p. octobre 2017
Traduit de l'anglais (Afrique du Sud) par Perrine Chambon et Arnaud Baignot

photo : Pixabay

Chronique Livre : L'ESSENCE DU MAL de Luca D'Andrea Chronique Livre : SOUS SON TOIT de Nicole Neubauer Chronique Livre : LA SOIF de Jo Nesbø