Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
DANS L'OMBRE DU CHAOS de Jacques Fache

Chronique Livre : DANS L'OMBRE DU CHAOS de Jacques Fache sur Quatre Sans Quatre

photo : Pixabay


Le pitch

Un intrus pénètre dans le système informatique d'un grand laboratoire pharmaceutique ; un incendie dévaste l'entrepôt d'une association humanitaire ; des maladies aussi soudaines que mortelles se déclenchent dans un village malien…

Quel lien peut rassembler ces éléments ? Jean Kerdurec, jeune chercheur impliqué à son insu, veut faire la lumière sur ce qui se trame dans l'ombre du chaos.


L'extrait

« Courir vite. Absurde, il n'y avait personne ! Mais ça rassurait. Couper, ouvrir... du gâteau. Le hangar n'était pas gardé. L'accès était interdit par un cadenas à clé symbolique. Qui s'attaquerait à une telle cible ? À part lui... Rien ne bougeait. Rien ne se passait. Il s'aperçut qu'il était très calme. Pas d'hésitation. Pas de tremblement nerveux des mains, de jambes qui flageolaient. Rien qu'une grande détermination. Rien ne pouvait l'arrêter.
L'homme déroula l'opération comme une check-list d'aéronautique qui l'aidait à conserver sa concentration. Se focaliser sur l'action présente, passer à la suivante et ainsi de suite. Il ramena les bidons. Il n'était pas épais, mais il avait l'habitude des travaux de force, et même de forçat. Dans le hangar, des dizaines de palettes étaient prêtes pour l'expédition. Tout devait disparaître, en fumée, si possible. D'un rapide coup d'oeil, il vérifia le contenu. Le blister résista, se tendit, s'étira puis finit pas rendre les armes. Pas de doute, c'était la bonne cible. L'homme parcourut méthodiquement toutes les allées, en aspergeant d'essence chaque bloc de palettes. Le stock était énorme. » (p. 7-8)


L'avis de Quatre Sans Quatre

C'est à une lutte très inégale que nous convie ce roman, un combat exemplaire entre quelques citoyens et de puissantes multinationales camouflées derrière une ONG à première vue respectable. Tout commence par une intrusion dans le système informatique d'un grand laboratoire, du banal, mais une immixtion étrange puisque le pirate n'a visité que des fichiers sans importance qu'il aurait pu consulter directement en ligne sans se donner tout ce mal. Cela suffit toutefois à mettre en alerte Rajiv Armaldhi, le responsable de la sécurité qui alarme son patron. La réponse de celui-ci qui enclenche des procédures de protection et de recherches importants intriguent l'informaticien.

Dans le même temps, un jeune chercheur de cette entreprise, Jean Kerdurec est contacté par un mystérieux correspondant désireux de s'entretenir avec lui. Des traces du passage de Jean ont été retrouvées au sud du Mali, région où il n'a jamais mis les pieds mais où les maladies brutales et mortelles se multiplient depuis le passage de la mission à laquelle il aurait appartenu. Malgré ses réticences à faire confiance à son interlocuteur, le chercheur, aidé de Rajiv, va enquêter sur cette troublante affaire. Parallèlement, aux États-Unis, un sergent de l'US Army scrute les images transmises par des drones afin de découvrir d'éventuels mouvements de troupes ou des charniers sur le territoire de l'ex Yougoslavie, en Afrique et en Afghanistan.

L'intrigue sera tout à fait en place lorsque vous saurez que l'entrepôt contenant des médicaments d'une ONG s'occupant de missions humanitaires dans les pays en proie à des crises sanitaires a été incendié sans que l'on comprenne bien qui pourrait s'attaquer à cette noble institution. Bien entendu, toutes ces histoires vont se rejoindre, c'est le chemin qui permet de parvenir à cette réunification qui est proposé dans ce récit.

Faite de bric et de broc, l'équipe d'investigation, composée de citoyens du monde aux diverses compétences, n'hésitant pas à faire appel à leurs familles sur place au besoin, accumule les indices, les soupçons, les preuves, tandis que d'obscurs hommes de mains les cernent de près, les observent, les menacnet, prêts à tout pour les empêcher de parvenir à comprendre ce qui est en jeu et, surtout, de le communiquer.

Jacques Fache livre un beau roman d'action où ses personnages principaux se construisent peu à peu dans la lutte, prennent conscience de ce qu'il se passe réellement et du danger pour toute l'humanité de laisser le capitalisme sauvage et libéral ravager ce qu'il reste de notre planète. Il démonte les rouages du cynisme des grands pollueurs avançant masqués sous couvert d'ONG peu scrupuleuses, soucieux d'éviter de pharamineux frais de gestion de déchets et préférant empoisonner là où les médias, qu'ils contrôlent, ne sont pas. Dans l'ombre du chaos est un polar édifiant, crédible jusque dans les moindres détails, on reconnaît, ici et là, quelques références réelles identifiables. L'écriture est agréable et le propos digne du plus grand intérêt. De plus en plus souvent, l'actualité nous fait part de certaines ONG aux buts louables utilisées en seconde mains pour des projets beaucoup plus louches. Déverser ses déchets dans les pays en voie de développement n'est pas nouveau, c'est une pratique courante qui a tendance à augmenter très sérieusement avec les le durcissement des normes écologiques dans les pays occidentaux. Les risques sanitaires pour les autochtones ne sont pas vraiment un souci, il n'y a, la plupart du temps, pas d'infrastructure de santé pour les constater ou celles qui sont là sont financées par les entreprises polluantes elles-mêmes.

Bataille inégale, âpre, dangereuse que celle de Jean Kerdurec et de ses amis, où la solidarité et la conscience humaine sont essentielles mais qui démontrent également qu'un groupe décidé peut inquiéter, à force de courage et de volonté, les pires rapaces de notre société. Qui dit Afrique dit barbouzes, évidemment, corruption, compromission et ce n'est guère mieux dans cette partie d'Europe qui a connu la guerre, c'est donc à une belle enquête multiple, sombre, tortueuse, indécise jusqu'au bout, vitaminée à grands renforts de rebondissements et suspense.

Une belle découverte que Dans l'ombre du chaos et cette maison d'édition Le Lamantin que je ne connaissais pas. Affaire à suivre, mais ce voyage aux pays des horreurs écologiques est en tout point formidable !


Notice bio

Jacques Fache est né en 1964 et est l'auteur de plusieurs ouvrages universitaires, Il puise l'inspiration dans sa formation de géographe économiste pour livrer un premier roman sur les arrière-cuisines des entreprises mondialisées.


La musique du livre

Erik Satie – Gnossienne N°2 – Avec Étonnement, interprété par Reinbert de Leeuw


DANS L'OMBRE DU CHAOS – Jacques Fache – Le Lamantin éditions – 363 p. mars 2017

Top 10 : Les romans noirs de l'été 2019 Chronique Livre : LA ROUTE DE NUIT de Laird Hunt Actu #14 : avril/mai/juin 2019