Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
L'ALIGNEMENT DES ÉQUINOXES de Sébastien Raizer

Chronique Livre : L'ALIGNEMENT DES ÉQUINOXES de Sébastien Raizer sur Quatre Sans Quatre

Illustration : Musashi Miyamoto dans un combat fantastique contre une baleine de Utagawa Kuniyoshi (Wikipédia


L'extrait

« Il se souvint avoir dit à Silver de rentrer chez elle, après qu'elle avait envoyé l'avis de garde à vue, via le LRPPN, qu'il restait au service pour terminer, sinon avancer dans la paperasse. Au moins en finir avec le pendu djihadiste de midi. Romain Lejosne, dix-sept ans. Écrire « ALLÉ TOUS CREVÉ » avant de se pendre. Quelle connerie. Ça n'avait même aucun sens de chercher à savoir s'il s'était réellement suicidé ou si ses potes l'avaient pendu pour un quelconque motif sordide. Ce gamin aurait dû mourir six mois plus tôt, ou allait logiquement mourir six mois plus tard. Vue depuis sa misère, la mort devait ressembler à l'Eldorado. Sous son hypocrisie insondable, perfide et détestable, la société appliquait la loi fondamentale de la survie du plus apte. Hackman avait une place de choix pour le constater. La société n'avait aucun besoin de Romain Lejosne, adolescent incontrôlable, voleur, camé, violeur, dénué de toute aptitude à la consommation de masse, définitivement incapable de s'insérer dans la grande mécanique broyeuse d'humains et génératrice de profits. Et Romain Lejosne était mort dans un pathétique bras d'honneur. ALLÉ TOUS CREVÉ. Sa disparition était un minuscule caillou jeté dans un déluge d'indifférence, et il ne ferait pas la moindre vague. »


Le pitch

Luc Hackman et Linh Schmidt, alias Wolf et Silver, sont officiers de police judiciaire à la Brigade Criminelle. Ce duo de flics aux jeunesses particulièrement difficiles, essaie d'élucider les mobiles de Karen Thilliez qui vient de décapiter un homme d'un coup de sabre japonais, un geste d'une pureté absolue. Tout est particulièrement bizarre dans cette affaire, à commencer par Karen elle-même qui semble obéir à la philosophie d'un très ancien samouraï et à une mystérieuse loi de l'alignement comme but ultime et accomplissement de sa vie.

Le commissaire Lacroix, leur boss, intègre Marcus à leur équipe, un jeune stagiaire geek, pour ses grandes connaissances informatiques et demande de résoudre également, bien sûr en priorité, un assassinat, cold case d'un an, un John Doe qui croupit dans ses dossiers, rendu totalement non identifiable mais portant un marque en étoile peu banale réalisée sur le front.

Diane Lempereur, superbe jeune femme complètement perdue, seule et désespérée, travaille dans un minable sex-shop. Elle va se laisser entrainer dans le sillage d'un psychiatre pour le moins singulier aux méthodes radicales. Silver et Wolf également vont la suivre sur ce chemin jusqu'à se perdre dans l'univers des équinoxes où les planètes dansent sous la baguette de La Vipère, démiurge quêtant son propre alignement tout en veillant à la poursuite de son grand œuvre...


L'avis de Quatre Sans Quatre

L'ALIGNEMENT DES ÉQUINOXES est une pure merveille. Un roman magnétique qui attire irrésistiblement dans l'univers maléfique de La Vipère et de ses affidés, sur les pas de ses flics hors du commun et dans les méandres d'une intrigue tout à fait singulière. Les fées Mishima et Burroughs (William Seward, pas Edgar Rice) se sont penchées sur le berceau et le résultat est ahurissant d'efficacité, il n'est pas étonnant de les retrouver dans les remerciements en fin d'ouvrage.

Une samouraï à Paris qui décapite un quidam dans la pureté d'un geste parfait, des cadavres mystérieux étoilés et sans points communs apparents ajoutés par le commissaire, les enquêtes, d'entrée de jeu, semblent particulièrement délicates et embrouillées. Sébastien Raizer a le sens du récit, il manie parfaitement l'entrée progressive de son lecteur dans un labyrinthe halluciné et hallucinant, baigné d'effluves psychotropes, mêlant le Dark Web, la philosophie orientale, les frontières de la folie, palpables pour certains personnages, franchies pour d'autres. Il suffit de se laisser guider, d'accepter de perdre ses repères pour découvrir la face cachée des évidences tissée de main de maître par l'auteur.

Haute technologie, croyances et métaphysique, un univers astral et humain dans lequel Silver et Wolf vont remonter le temps, tenter de trouver leurs places, leurs identités et celle de l'esprit tordu qui a orchestré ces événements. Des faits, des indices flous, du brouillard, le trait pur et poétique du geste, ce formidable polar réussit le tour de force de passionner le lecteur tout en le perdant complètement dans un univers intelligent.

Quelques saines mises au point sur notre société de consommation, les détestables habitudes alimentaires et les ingrédients maléfiques fournis par l'industrie, sur l'irrésistible propension de l'humanité à s'auto-détruire au point que certains pensent que la planète ira mieux quand elle en sera débarrassée, mais tout cela est mêlé habilement à l'histoire, la fait vivre et en explique bien des aspects. Raizer réussit une entrée tonitruante dans la prestigieuse Série Noire. Tous les sens en éveil pour éviter les coups venimeux de La Vipère ou les volutes vénéneuses de l'air du temps, le lecteur avance dans l'énigme en s'imprégnant d'un ésotérisme riche, dévoyé par certains, patiemment compris par les autres, une cosmogonie passionnante.

La musique n'est pas là pour faire joli ou accessoire, elle est un personnage à part entière, une pièce essentielle à la définition des diverses personnalités dans le biotope du roman.

Le polar se grandit par des œuvres pareilles, Sébastien Raizer met la barre très haut, et, bonheur, au moins une deuxième volume viendra compléter ce premier tome extraordinaire. Intelligent, diablement bien écrit, avec maîtrise, sur un rythme soutenu, pétri de cultures diverses subtilement incorporées, touchant au cœur de l'humain, à son « ombilic du rêve ». L'Alignement des Équinoxes est une incursion indispensable pour tous ceux qui aiment la littérature noire, celle qui va voir dans le fond des grottes obscures où se tapissent les monstres communs de l'humanité.


Notice bio

Sébastien Raizer est né en 1969. Il est le cofondateur des Éditions du Camion Blanc, qui ont publié des cargaisons d'ouvrages sur le rock, et de la collection Camion Noir transportant une littérature plus sombre et sulfureuse. Il a publié un premier roman, LE CHIEN DE DÉDALE en 1999 aux éditions Verticales. Il vit à Kyôto.


La musique du livre

Très élaborée, intimement liée au récit et aux personnages. Chacun possède sa musique qui entre en résonance avec sa personnalité et qui le nourrit.

Le livre s'ouvre sur Nick Cave and the Bad Seeds, en préambule, et Jack the Ripper, ça met dans l'ambiance. Wolf, intimement relié à Search and Destroy d'Iggy and the Stooges et La Vipère à la musique de Krafwerk, principalement l'album Autobahn et les titres Kometenmelodie 1 et 2.

Un petit diner au White Trash, resto cher à Silver où passe Miku Hatsune, Kocchi Muite Baby, la célèbre vocaloïde, reflet d'un monde aux tendances mécaniques, robotisées...

Et pour finir ici, mais la bande originale est bien plus riche et variée, Coil, Metal in the Head, qui sera bien utile à Diane Lempereur dans sa quête...

L'ALIGNEMENT DES ÉQUINOXES -Sébastien Raizer – Série Noire/Gallimard – 463 p. avril 2015

Top 10 : Les THRILLERS pour Noël 2018 Chronique Livre : BLANC SUR NOIR de Kris Nelscott Chronique Livre : LE TROISIÈME RAPPEL de Gilles Sevastos