Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
L'ARMÉNIEN de Carl Pineau

Chronique Livre : L'ARMÉNIEN de Carl Pineau sur Quatre Sans Quatre

Le pitch

Nantes, 22 décembre 1989. Le cadavre de Luc Kazian, dit l’Arménien, est retrouvé en forêt de Touffou. Deux balles dans la peau, et partiellement calciné. Assassiné. Mais par qui?

Et qui était vraiment l’Arménien?

Un trafiquant de cocaïne notoire, comme le pense l’inspecteur Greg Brandt ?
Un copain de virées avec qui écumer les bars et draguer les filles, comme le voit Bertrand, son premier et peut-être unique ami ?
Un jeune orphelin perturbé, mais à l’esprit vif et éveillé, comme le pense Françoise de Juignain, sa psychiatre depuis 20 ans ?

Rien de tout cela, bien plus encore ?


L'extrait

« Dans le coaltar ce matin là, je m’efforçais de rester concentré sur la permanente de Madame Bourgeois, à la fois amusé et agacé par son sempiternel chuintement verbal sur l’augmentation de la délinquance, lorsque c’était soudain tombé de sa bouche :
- Mais dites-moi, Bertrand, fe n’est pas l’un de fos habitués dont parle la rubrique Faits Difers ?
La vieille rombière avait postillonné tous azimuts. Je jetai un coup d’oeil au titre de l’article : Macabre découverte dans la banlieue de Nantes. Une vive douleur me dézingua l’estomac. Je lui arrachai le canard des mains et me précipitai vers l’accueil. Je dépliai les feuilles sur le comptoir. L’article se trouvai en page trois.
- Bordel, c’est pas vrai !
J’étais infoutu de dire autre chose, l’image du corps putride de Luc fit irruption dans ma tronche : son cadavre en décomposition, son visage dévoré par les vers… Les flashes défilaient à vitesse grand V, je agrippai à la caisse enregistreuse, jetai un regard désespéré vers l’enseigne l’Hair du Temps, accrochée à une poutre, puis je pris une longue inspiration.
À l’autre extrémité du salon, Saïda me dévisageait. Je n’avais jamais vu ma stagiaire aussi pâle. Une grosse larme roula sur sa joue, elle l’effaça d’un revers de main. Au prix d’un terrible effort, je rejoignis la vieille et redonnai du volume à sa coiffure.
- Tout le monde cherche Luc depuis des semaines… Mais le retrouver comme ça… dans un tel état…
La vieille peau haussa les épaules puis poursuivit son baratin. » (p.7)


L'avis de Quatre Sans Quatre

Nantes Revival 80…

C’est l’histoire d’un mec… (non, pas celle-là), c’est l’histoire d’un mec qui n’a pas eu de bol dès le début. Il a été retrouvé, tout petit garçon à côté de ses parents assassinés par balles dans une rue d’Erevan, en Arménie. Sa tante paternelle, Diane, réfugiée bien avant en France, s’est battue afin d’en avoir la garde mais se rend assez vite compte que le gamin a de gros problème relationnels certainement lié à son traumatisme. Luc Kazian est un petit gars quasi mutique, aux yeux gris magnétiques, qui séduit sans effort jusqu’à la psychologue qui le suit. Mais bon, aimé et assisté, il grandit tout de même sans de trop gros problèmes sauf relationnels, il n’arrive pas à s’intégrer.

Carl Pineau nous raconte le parcours du jeune homme à travers les témoignages de ceux qui l’ont connu, puisque le récit s’ouvre sur la découverte de son cadavre au fond des bois, et des informations qui vont être glaner par les enquêtes. Au pluriel, la police n’est pas la seule à fouiner dans le passé de l’Arménien, Françoise de Juignain, la thérapeute décide de se mêler aux investigations pour le plus grand plaisir du flic en charge du dossier, loin d’être insensible au charme de la psychiatre. Sur la piste également, Bertrand, un coiffeur-séducteur-baiseur-buveur-dealer-hâbleur, tout sauf enfant de choeur. Malgré qu’il soit plus vieux de quelques années, c’est le premier ami de Luc.

Ils ont fait connaissance alors que le tout jeune Luc venait arranger son look au salon de coiffure où officiait le joli coeur. Première bière, premier joint, les voilà tous deux rapidement inséparables. Le coupeur de cheveux en quatre initie Luc au trafic de shit et à la vie nocturne nantaise. Il lui présente des jeunes de son âge mais, également, le crème de la pègre locale, le fait entrer dans le cercle des habitués du Château, le bar de nuit branché du centre-ville. L’intelligence et les qualités de stratège du jeune Luc feront le reste, il va rapidement devenir incontournable et générer bien des jalousies.

L’Arménien est un polar vitaminé, l’histoire avance vite, les actions s’enchaînent, le suspense reste entier jusqu’à l’ultime chapitre. Très agréable à lire, on passe d’un témoin l’autre sans effort, de l’apparente rigueur de la psy ou désordre total qu’est la vie de Bertrand, toujours en manque d’argent, toujours prêt à partir pour un tour de piste nocturne de tous les bars au gré de rencontres qui enfoncent à chaque fois un peu plus dans le marasme aussi bien lui que son couple.

Un chapitre pour Bertrand, un pour Françoise, deux points de vue, deux récits pour un seul homme dont la personnalité complexe et les talents de séductions exceptionnels se révèlent un peu plus à chaque pierre déposée par l’un ou l’autre des narrateurs. Tout le monde aime Luc, ou le déteste franchement, mais aimer Luc s’est aussi accepter de se brûler les doigts. Bien malin qui trouvera le ou les coupables de son assassinat. Une intrigue au coeur d’une époque révolue, dont on sent l’auteur légèrement nostalgique, superbement rendue, des personnages crédibles et une construction solide, que du bon. Les durs, les cons, les amoureuses, les oies blanches, les branquignoles, tous sonnent juste et sont bien servis par une écriture au cordeau.

Allez, zou, un tour à Nantes la nuit, c’est la tournée de Carl Pineau et elle est bonne !


Notice bio

Carl Pineau est né en 1966 à Nantes. Après une première vie dans la nuit nocturne de sa ville natale, il part à travers le monde. Au Québec, tout d’abord, où il suivra les cours de création littéraire à l’université de Laval et entame L’Arménien. Puis s’installe avec son épouse et ses deux enfants en Thaïlande. Deux autres volumes de la série Nuits Nantaises sont en préparation, ainsi qu’un thriller politico-financier, Malecon, dont l’action se déroule entre Paris et Cuba, sortira en 2018.


La musique du livre

Monde de la nuit oblige, de nombreux titres et artistes sont cités, outre la sélection ci-dessous, vous trouverez aussi : Taxi Girls - Chercher le Garçon, Lipps Inc. - Funkytown

Simple Minds - Mandela days

Bob Marley - Redemption Song

Rita Mitsouko - Le Petit Train

Soft Cell - Tainted Love

Eurythmics - Sweet Dreams

David Bowie - Ashes to Ashes


L'ARMÉNIEN – Carl Pineau - Auto-édition - 324 p. juin 2017

photo : Nantes la nuit (Pixabay)

Chronique Livre : KAWEKAWEAU de Than-Van Tran-Nhut Chronique Livre : MA ZAD de Jean-Bernard Pouy Chronique Livre : POUR DONNER LA MORT, TAPEZ 1 d'Ahmed Tiab