Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
Le sauveteur de touristes d'Éric Lange

Chronique Livre : Le sauveteur de touristes d'Éric Lange sur Quatre Sans Quatre

photo : Patpong road à Bangkok, son histoire à découvrir dans le roman (Wikipédia)


L'extrait

« Je n'en profite évidemment pas et subis une banqueroute absolue qui est la véritable vengeance du système. La relégation de l'individu en dehors des circuits professionnels dont il est issu l'empêche de survivre, tout simplement. C'est la peine de mort lente, le goulag du capitalisme. On baisse la tête, on devient un numéro qui va mendier du travail à Pôle emploi et les minima sociaux aux instances publiques débordées par le nombre. Je ne vis pas encore la misère mais j'en suis à l'étape précédente : le manque. Celui qui me fait sauter des repas à midi, acheter des demi-baguettes, lire la presse gratuite imprimée par les maîtres du monde car un euro pour un journal indépendant, c'est trop cher. C'est même trop pour un café au comptoir alors j'achète un jus dans une machine d'un supermarché, là où ça coûte vingt centimes, et je le bois sur le trottoir en fumant une cigarette roulée. C'est ça le manque. L'interdiction de consommer librement, d'aller au restaurant, dans un bar, au cinéma, de rencontrer les autres.
Alors je m'isole et pratique le loisir du pauvre, la télévision.
Je ne quémande pas encore l'aide alimentaire mais ce sera le chapitre suivant, en même temps que l'expulsion de mon logement pour loyers impayés au printemps prochain. Je le sais. On me le rappelle à longueur de journaux. »


Le pitch

Tom Harlem, grand reporter, à eu la mauvaise idée de coller un pain à un des membres influents de la direction de la chaine pour laquelle il travaillait. Direction chômage évidemment et aucune chance de reprendre un jour son activité sur un autre média, il est grillé à mort, couvert de dettes et d'emmerdes.

Grand voyageur et habitué des enquêtes, il n'hésite pas une seconde quand une grande avocate parisienne lui propose de tenter de retrouver sa nièce, Émilie de Laferrière, héritière d'une grande entreprise, disparue récemment lors d'un séjour en Thaïlande. Plus traces ni de nouvelles de la demoiselle et sa présence va devenir rapidement nécessaire à un conseil d'administration de sa boite.

Tom devient donc « sauveteur de touristes » et c'est sa première enquête qui est ici racontée. Pas une promenade de santé évidemment, il va parcourir toute la planète à la recherche d'Émilie, encourant les foudres de la société Open Life, géant d'Internet, et de son tout-puissant patron John Wind. Il va réactiver les contacts noués au cours de sa carrière de journaliste pour s'ouvrir des portes potentiellement toutes forts dangereuses.


L'avis de Quatre Sans Quatre

Éric Lange entraîne son lecteur dans un périple fou autour du monde, sautant de continent en continent, d'Asie en Amériques, d'Europe en Australie, Tom Harlem ne craignant ni le jet lag ni la fatigue. Impossible de s'ennuyer à la lecture du Sauveteur de touristes, il s'y passe mille choses et l'expérience des voyages de l'auteur palpable. Ses descriptions des différents pays traversés sont fantastiques. Loin des lieux communs, sa connaissance des us locaux et des aspects peu reluisants, soigneusement cachés par les dépliants d'agence de voyage, rend ce récit passionnant et édifiant.

Tom Harlem va rencontrer une sacrée faune ! Entre les siamois thaïlandais, le flic indien intègre (encore plus rare) ou les aborigènes aux pouvoirs chamaniques, il utilisera toute sa science du contact pour conjuguer les talents et essayer d'avancer dans une intrigue très opaque.

Open Life est une sorte de fils - ou fille - caché de Windows et de Apple avec Google pour parrain et Facebook comme marraine. Un monstre tentaculaire et omniscient, dangereux, incontrôlable par les états, pouvant résister à toute attaque frontale. Ne reste donc plus à Tom qu'à tenter d'être le fameux grain de sable au fabuleux pouvoir de gripper le plus formidable engrenage et cette stratégie est agréablement racontée. Dans une ambiance de roman d'espionnage, de complotisme, de parano salvatrice, Éric Lange lâhce quelques vérités sur ces multinationales tendant à se substituer aux états, comme il révèle la face cachée de ces paradis à touristes jamais aussi lisses qu'il n'y paraît.

Bref un bon polar/récit de voyage, du suspense, de l'action à revendre. Un léger bémol, une fin qui aurait pu moins tendre vers le fantastique, rester plus terre à terre, l'intrigue était assez riche pour se passer de sortir du réel à ce point. Mais un vrai grand potentiel pour ce nouveau héros globe-trotter, sympathique, humain et une belle plume pour lui faire vivre des aventures palpitantes.


Notice bio

Éric Lange est animateur-journaliste-chroniqueur radiophonique. Il a travaillé pour RFM, Skyrock, Europe 2, Fun Radio, Médi 1 et plus récemment sur Le Mouv' et France Inter pour l'émission Allô la Planète. Il a plusieurs tours du monde à son actif, se posant successivement à Tanger, New-York et Paris.


La musique du livre

Avant le début, si je puis dire, Tom est journaliste et couvre le conflit des Balkans, il tombe sur un barman fan des Daft Punk, Get Lucky donc même si ce voyage-là ne lui portera pas forcément chance.

Ambiance Goa, les Full Moon Parties sur les plages où la « techno a remplacé les Doors » et le chant bien plus traditionnel d'une femme accompagnée d'un étrange instrument évoqué plus loin dans le récit.

Nirvana pour finir dont la pochette de Nevermind est arrivé sur le tee-shirt d'un aborigène en plein désert australien, Stay Away, ce que Tom ne pouvait évidemment pas faire...

Le sauveteur de touristes – Éric Lange – Taurnada éditions – 266 p. mars 2015

Chronique Livre : LA CHANCE DU PERDANT de Christophe Guillaumot Chronique Livre : PUNK FRICTION de Jess Kaan Chronique Livre : ENTRE DEUX MONDES d'Olivier Norek