Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
LES CHIENS DES CAIRNGORMS de Guillaume Audru

Chronique Livre : LES CHIENS DES CAIRNGORMS de Guillaume Audru sur Quatre Sans Quatre

Le pitch

Dans L’île des hommes déchus, Guilllaume Audru mettait en scène des hommes rudes, se débattant avec leurs démons dans l’île de Stroma,au nord de L’Écosse.

Quatre ans ont passé depuis ces événements.

Que se passe-t-il quand deux petits vieux sont libérés de prison pour bonne conduite et cherchent à se venger ?

Que se passe-t-il quand deux frères que tout oppose décident de travailler ensemble dans un commerce illégal mais très lucratif ?

Que se passe-t-il quand une inspectrice de police, têtue et déçue par ces hommes, se lance sur leur piste ?


L'extrait

« J’ai froid mais je préfère ne pas l’avouer à mon ami. ce serait lui montrer une marque de faiblesse. Je me contente de rajuster le col de mon gilet élimé et de garder les mains bien au fond de mes poches de pantalon, la cigarette au coin de mes lèvres.
Sans contester, Liam obtempère, signe que je n’ai pas perdu toute autorité, et revient avec son fils. Le propriétaire nous quitte et nous salue d’un geste de la main. Moins on l’aura vu, mieux ce sera pour nos petites affaires.
Le temps d’écraser notre mégot et nous rejoignons le Range Rover. Je reprends ma place à l’arrière. Je demande à Shane de monter le chauffage. Sans sourciller, il s’exécute. lui aussi sait se montrer docile. Comprenant ma motivation, il presse l’allure et en un rien de temps, nous arrivons sur un chemin de terre encore humide par endroits. Le fils Holm ne ralentit pas l’allure, brassant le véhicule en tous sens puis stoppant net sa course.
- On s’arrête là. Si on veut faire une première approche, faut y aller à pied, sinon on est à découvert.
Le gamin de Liam me surprend encore. J’ai le souvenir d’un garçon aux notes scolaires exécrables, passant son temps à mettre la main au cul des filles, comme s’il flattait la croupe d’une jument. Jamais à ma connaissance, il n’a fait preuve d’un quelconque esprit d’initiative. J’ignore ce qui a causé une telle transformation. » (p. 20-21)


L’avis de Quatre Sans Quatre

Les landes désolées d’Écosse, l’hiver, la boue, la neige et une meute qui monte à l’assaut du territoire d’une autre. Pas de loups, d’hommes. Deux vieux prisonniers qui viennent de finir de purger leurs peines, Liam Holm et Roy Grist, attendus à leur sortie par Shane Holm, fils de Liam, un abruti d’obsédé sexuel, toujours prêt comme un bon petit scout du vice à tous les mauvais coups possibles.

Roy Grist, c’est le loup alpha, le dominant de la horde. Il n’a qu’une idée en tête après toutes ces années à l’ombre : retrouver son fils aîné, Johnny. Il estime avoir fait de la taule à sa place et qu’un dédommagement s’impose, qu’une part du fric que son rejeton a amassé durant sa détention lui revient de plein droit mais, sachant que le fiston ne l’entendra pas de cette oreille, il préfère monter une razzia en règle, peu importe les dégâts occasionnés. Il a embarqué dans son expédition vers les Cairngorms, Liam Holm, compagnon de détention sur lequel il aime user de son autorité. Les deux vieux ne sont plus très frais, l’arthrose et les rhumatismes sont là pour leur rappeler le temps qui passe et augmenter encore leur envie de régler cette affaire au plus vite afin de se mettre au vert nantis d’une, il l’espère, confortable somme en liquide.

Liam Holm est l’archétype de l’ordure, du sale type qui use et abuse de toutes les combines, des gens, des femmes surtout, y compris de sa fille, pour satisfaire ses pulsions et gratter assez de fric afin de ne pas être obligé de travailler. En ce sens, il a totalement réussi l’éducation de son fils, Shane, aussi vicieux, fourbe et teigneux que son père. Il ne brille ni l’un ni l’autre par leur intelligence, guidés en permanence par leurs appétit insatiable de prédateurs sexuels, l’argent n’est que secondaire.

En face, une autre horde. Les deux fils Grist, Johnny, le leader naturel par droit d’aînesse, sa compagne, Gemma Kerrogan, et son frère, Eddie, le cadet donc, ancien flic qui a rejoint son frère et le mauvais chemin, presque par atavisme. Ces trois-là organisent des combats de chiens et engrangent pas mal de bénéfices grâce aux paris générés. Gemma est vétérinaire, elle a tout quitté pour suivre Johnny parce qu’elle pensait l’aimer, pour le frisson de la vie en marge, mais s’ennuie dans cette maison isolée et regrette la ville. Elle s’acquitte fort bien de sa tâche, qui est de préparer les molosses, pourtant son amour pour Johnny, brutal et injuste, s’émousse de plus en plus rapidement. Les tensions dans la ferme s’exacerbent entre les frères et elle ne fait rien pour arranger les choses… bien au contraire.

En arbitre : les flics. Mais pas n’importe lesquels. Moira Holm, oui, oui, la fille du monstrueux salaud, qui a subi son père de toutes les manières imaginables, ce qui ne l’a pas empêchée d’intégrer la police et d’atteindre le grade de constable. Elle est assistée d’un autre constable, Ranald Hislop, un fils de famille, son exact contraire, qui doit son poste au piston et non à son travail acharné et l’agace par son apathie stupide.

Les forces en présence sont réunies, l’Armageddon peut débuter. Guillaume Audru laisse la parole à ses personnages, alternativement chacun à chapitre à sa voix, narrant l’intrigue de son point de vue, se dévoilant au fil des décisions à prendre et des événements. Il parvient subtilement à décrire les différents courants qui traversent chaque clan, les alliances précaires, les sentiments confus, évoluant en cas de succès ou de défaites, les trahisons ou les accords secrets qui se nouent, les ennemis devenant alliées de circonstance.

Les chiens des Cairgroms, ce sont les humains, pas les clébards promis aux arènes sanglantes. Tous animés de pulsions primitives, basiques : envie, jalousie, haine, peur, soif de pouvoir, de sexe brutal, de vengeance… Il n’y aura pas de quartier, le but est de prendre, si possible en faisant le plus mal possible, à l’autre avant que ce ne soit lui qui vous anéantisse. Moira sait confusément que l’affrontement qui se joue va enfin lui permettre de régler ses comptes, sa fonction de policière passe alors presque au second plan, tandis que son adjoint se révèle bien plus précieux qu’elle n’aurait pu le penser.

Pas de temps mort, même pas de temps pour les morts, le récit ne souffle pas un instant. Les vieux sont pressés par l’âge et les jeunes par les diverses rivalités qui voient le jour entre eux, pour certains par les désirs fous que déclenchent Gemma. Un roman très noir, tendu, violent, dans lequel aucune loyauté n’est à espérer, ni pitié à attendre de l’adversaire et des alliés, chacun en combat que pour ses propres intérêts.

Une histoire où le coeur des hommes est aussi désolé que les landes battues par les vents, des êtres humains blessés, abîmés ou foncièrement mauvais que Guillaume Audru poussent dans leurs derniers retranchements, jusqu’à l’aboutissement forcément tragique de la rapacité des uns et de la rouerie des autres. Crue, drue, brutale, l’écriture colle au sujet, habille les protagonistes sur mesure afin de mieux permettre au lecteur de s’immerger dans ce chaos sanglant.


Notice bio

Guillaume Audru est né en 1979 à Poitiers, soit la même année que The Wall ou Highway To Hell. Il est tombé dans la marmite du polar dès sa prime jeunesse, préférant lire Agatha Christie ou Maurice Leblanc plutôt que Oui-Oui. Et ses études dans le domaine de la logistique où il a ingurgité Ellroy plutôt que les lectures obligatoires de Maupassant, n'y ont rien changé. C'est à cette époque qu'il commence l'écriture de ses premiers textes, en dilettante. Le polar était devenu pour lui une telle religion qu'il a créé un blog qui a eu un certain succès : Territoires Polars. De fil en aiguille, il s'est attelé avec bonheur à l'écriture de son premier polar, L'île des hommes déchus et enchaîné avec succès avec Les ombres innocentes. Il travaille pour un grand groupe privé et est aussi vice-président de l'association L'Instant polar.


La musique du livre

Archive – Black and Blue

The Doors – Been Down So Long


LES CHIENS DES CAIRNGORMS – Guillaume Audru – Éditions du Caïman – 205 p. janvier 2018

photo : Pixabay

Chronique Livre : LA FILLE-HÉRISSON de Jonas T. Bengtsson Chronique Livre : LE DIABLE DANS LA PEAU de Paul Howarth Radio : DES POLARS ET DES NOTES #50