Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
NOZZE NERE (2) de Jérôme Sublon

Chronique Livre : NOZZE NERE (2) de Jérôme Sublon sur Quatre Sans Quatre

photo : paysage corse (Pixabay)


Le pitch

Ce roman est la suite de Nozze Nere (1) paru l'année dernière aux éditions du Caïman

La commissaire Aglaëe Boulu est frustrée, elle rentre sur le continent sans avoir pu mener à terme son enquête corse en compagnie du lieutenant Francesco Falcone qui est loin de la laisser indifférente. Le tueur mystique n'a pas été arrêté et le suspect mis en cellule ne la satisfait pas réellement, elle a de gros doutes et Aglaëe n'aime pas ça du tout, les doutes.

Ce tome 2 va lui donner raison, l'affaire est loin d'être bouclée, de nouveaux meurtres, une évasion, des histoires de famille alambiquées, des rebondissements insensés. Des événements inouis qui ne peuvent décidément pas se passer ailleurs qu'en Corse.

Parfois il est difficile d'avoir quelque éléments dans une enquête, là, il est démontré qu'abondance de bien peut éventuellement nuire à la clairvoyance. Il sera long et pénible pour le duo de choc et leur équipe de dénouer l'écheveau d'une énigme hallucinante...


L'extrait

« Les guitares de Rodrigo y Gabriela attaquèrent l'intro instrumentale de Hanuman. Encore dans la moiteur de l'inconscience, Aglaëe tapota la table de nuit. Elle se demanda qui lui avait téléchargé ce formidable duo de guitares en sonnerie. Elle mit enfin la main sur son portable.
- Oui ?
La commissaire descendit l'escalier avec précipitation, poussa les portes de l'hôtel. Deux phares s'approchèrent au même instant. Falcone ouvrit la portière.
- Monte vite ! fit Falcone
- Raconte.
- L'homme que j'avais désigné à la sécurité de Mandiloni.
- Oui ?
- Il vient de m'appeler. Il l'a retrouvé morte.
Elle détourna son visage vers les lampadaires qui défilaient.
- Pas elle... Cette femme si forte... si vivante... »


L'avis de Quatre Sans Quatre

Les méandres d'une affaire plus que délicate étaient en gestation dans le premier tome, ils s'expriment pleinement dans ce second volet où le duo Falcone/Boulu fonctionne sur le mode surrégime tout du long. Ils gèrent, en chef d'orchestre, le boulot de fourmis de l'équipe Francesco, principalement son geek préféré qui sait trouver les aiguilles dans les meules de foin du web.

Au plus profond de l'âme des lieux, Jérôme Sublon mène ses personnages dans les ramures des arbres généalogiques, sur la piste de querelles et de morts anciens. Le doute, tout le temps. Les erreurs, les fausses certitudes, les tâtonnements, les renseignements incomplets, tout est réuni pour permettre les rebondissements les plus spectaculaires et les développements inattendus d'une enquête qui se heurte à la loi du silence et, pire, aux faiblesses de la mémoire...

Aglaëe et Francesco se cherchent, se frôlent, se taquinent. Deux fonceurs, l'une à l'humour décalé, l'autre timide et bourru. Autant dire que rien ne sera simple entre eux. Surtout que le casse-tête auquel il sont confronté semble se compliquer à l'envie au fur et à mesure de leurs avancées. Le lecteur doit les suivre patiemment, pas à pas, ne rien lâcher, il ne s'agit pas là d'une énigme qui se prend à la légère, elle est fuyante, multiple, complexe, à la clé totalement surprenante.

Aussi impénétrables que le maquis corse, pouvant, c'est bien connu, abriter des hommes en cavale pendant des années, les ramifications de l'enquête sont parfaitement détaillées, dans une écriture efficace, un style solide et juste. Les investigations se déroulent pied au plancher, Aglaëe analyse, Falcone stimule.

Nozze Nere (2) conclut superbement cette histoire, largement à la hauteur de ce que nous laissait espérer le début en fanfare de ce récit. Un bel et bon polar, passionnant de bout en bout, sachant dérouter son lecteur sans le perdre.


Notice bio

Jérôme Sublon est né en 1953. D'abord ingénieur, il est maintenant professeur des écoles. Il est également grand amateur de randonnées, guitariste et fait du théâtre d'impro. Ce qui lui a tout de même laissé le temps d'écrire Nozze Nere (1) en 2015 et, aussi, de publier le second tome en ce mois de mars 2016.


La musique du livre

La musique de sonnerie du portable d'Aglaëe ouvre le bal, c'est Hanuman du duo de guitaristes Rodrigo y Gabriela

Michael Jones, ensuite, qui anime la soirée du casino de Cannes sous les yeux d'une de ses groupie, Le Frère que j'ai Choisi.

Tout récemment engagé dans l'armée, Jean Malloi n'a pas encore toujours les bonnes attitudes et son sergent le trouve tranquillement en train de fumer une clope, écoutant les Rolling Stones, Miss You...

NOZZE NERE (2)  – Jérôme Sublon – Éditions du Caïman – 302 p. mars 2016

Actu #17 : décembre 2019/janvier 2020 Chronique Livre : L'ÎLE DÉCHIRÉE de Aude Lafait Chronique Livre : QUE TOMBE LE SILENCE de Christophe Guillaumot