Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre : SACRÉ BLEU de Christopher Moore

Chronique Livre : SACRÉ BLEU de Christopher Moore sur Quatre Sans Quatre

Photo : Henri de Toulouse-Lautrec peignant dans son atelier en 1890 (Wikipédia).


L'extrait

« - Lucien ? Bien sûr ! Un de mes étudiants. Il dessinait toujours des chiens en train de copuler. Il y avait quelque chose qui ne tournait pas rond chez ce garçon. Peut-être passait-il trop de temps dans le fournil...Une intoxication à la levure, qui sait ? Bref, tout ça pour dire que Pissaro, avec sa grande barbe et son nez crochu, a tout d'un rabbin, mais d'un rabbin mâtiné de pirate, à cause de ses éternelles cuissardes. Ah ! Ah ! Un rabbin pirate ! S'était esclaffé Renoir. Puis, redevenant sérieux : Aujourd'hui, quand il vient à Paris, Camille est contraint de se cacher dans une chambre d'hôtel parce qu'il a tellement l'air juif que dans la rue certains lui crachent dessus. Comment peut-on être aussi étroit d'esprit et faire ça à Pissaro ? Notre maître à tous ! Mais ce qu'ils ignorent, et que je sais, c'est que depuis cette même fenêtre d'hôtel, il peint comme il ne l'a jamais fait. Faites la même chose, monsieur de Toulouse-Lautrec. Servez-vous de la bassesse de Degas pour peindre des chefs-d'oeuvre.
S'il s'était attardé, Henri aurait fondu en larmes. Il avait remercié à nouveau Renoir, s'était fendu d'une courbette et s'était excusé, prétextant un rendez-vous. Renoir l'avait rattrapé.
- Aimez-les toutes ! C'est ça, le secret, jeune homme. Les aimer toutes ! »


Le pitch

1890, Vincent Van Gogh meurt d'une balle dans la poitrine, l'état mental du peintre laisse à penser qu'il s'est suicidé. Mais Henri de Toulouse-Lautrec, ami du frère de Vincent, le marchand d'art Théo Van Gogh, n'y croit pas et va se lancer dans une enquête un peu folle en compagnie de son ami Lucien Lessard. Lucien est également peintre, mais aussi boulanger sur la butte Montmartre, il connait Paris et ses peintres comme sa poche depuis son enfance.

Les deux amis vont se mettre en quête d'un étrange gnome érotomane, L'Homme-aux-Couleurs » qui vend un bleu merveilleux en compagnie d'une mystérieuse femme et d'un âne. Les investigations n'avancent guère vite, Henri boit trop et fréquente assidument les bordels, Lucien est obnubilé par le nu bleu qu'il réalise de sa merveilleuse Juliette et les rares témoins ne se souviennent de rien.

Tout le monde de la peinture de cette époque va défiler dans le roman, les inimitiés, les solidarités et la misère d'un milieu qui vit dans son époque, accompagne la révolution industrielle et les nouveautés en l'intégrant dans son art.


L'avis de Quatre Sans Quatre

Vous allez en voir de toutes les couleurs...

Rien de telle qu'une bonne comédie pour aborder des sujets sérieux ! C'est pas ce biais qu'on en parle le mieux. Sacré Bleu est imprégné de l'histoire de la peinture, des peintres et des difficultés de leurs existences en cette époque troublée de la fin du dix-neuvième siècle.

Égrillard, drôle, vivant, ce livre ne raconte pas la vie des impressionnistes, il nous fait partager leur intimité, leurs tracas, leurs obsessions et ce rapport si magique avec l'inspiration que l'intervention du fantastique s'y fait sans que le lecteur y prenne garde. Christopher Moore a malicieusement mêlé de vrais personnages, des inventions romanesques et toute une jolie et très comique fable où la muse ne ressemble absolument pas à la fée Clochette et transmet à ses adorateurs un peu plus que du génie, du plus contagieux en fait...

Les événements historiques rythment le récit, les toiles les plus célèbres se suivent et Henri et Lucien tiennent à merveille leur rôle de fil rouge. De cuites abominables en recherches éperdues, ils peignent, vivent, aiment, se soutiennent et entrainent le lecteur à la table des célébrités du temps dans un tempo à la Marx Brother's. Une fantaisie débridée, joyeuse, jubilatoire habite le récit, le drame y apparaît, certes, mais l'élan vital arrive toujours à tirer son épingle du jeu.

Ce n'est ni un roman historique, ni un récit classique ni un livre noir ou vert ou fantastique, Sacré Bleu est tout cela à la fois en plus cocasse et rabelaisien. Une très belle édition comportant un cahier de plus plus de trente pages reproduisant les chefs-d'œuvre cités en fin d'ouvrage peuvent également en faire un livre d'art. Parfait pour ceux qui souhaitent en savoir un peu plus sur ce riche moment d'histoire de la peinture, mais aussi pour ceux qui connaissent cette époque et aiment à en retrouver les protagonistes.

Vous y apprendrez une foule de détails sur les couleurs, les techniques picturales, la réalisations des pigments, Sacré Bleu intègre agréablement d'utiles informations à l'intrigue. Un beau livre, un excellent roman, un très bon moment de lecture et un beau voyage dans Paris et Montmartre en 1890. Une très jolie allégorie de l'interaction entre l'artiste et sa muse, bien moins coincée et académique que l'on pourrait le penser...


Notice bio

Christopher Moore, né en 1957 dans l'Ohio, est l'auteur de quinze romans, dont L'Agneau et Le Lézard Lubrique de Melancholy Cove (Série Noire/Gallimard). Paru aux États-Unis en 2012, Sacré Bleu a figuré dans la liste des meilleurs ventes du New-York Times.


La musique du livre

Comme il est souvent question d'Aristide Bruant, malgré l'absence de titre nommé, il serait dommage de ne pas ré entendre Le Chat Noir, Toulouse-Lautrec travaille à son affiche dans le livre et Dans la Rue, ambiance d'époque...

SACRÉ BLEU – Christopher Moore – Équateurs – 480 p. mai 2015
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Luc Baranger

Chronique Livre : LITTLE GIRL GONE d'Alexandra Burt Chronique Livre : LE ZEPPELIN de Fanny Chiarello Fiction : LE JOUR OÙ JE SERAI ORPHELIN - 7