Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
SOIS BELLE ET T'ES TOI ! de Jérémy Bouquin

Chronique Livre : SOIS BELLE ET T'ES TOI ! de Jérémy Bouquin sur Quatre Sans Quatre

photo : Pixabay


Le pitch

Samuel a trente-deux ans et il est enquêteur pour une grosse compagnie de sécurité. Jusque-là, rien de du banal dans un polar, sauf qu'il a également une magnifique paire de seins en pleine éclosion et que ça commence à se voir beaucoup. Il excelle dans son métier, connait toutes les ficelles pour coincer les espions, faussaires et autres filous, cependant sa transformation en cours gêne un peu son boss aux entournures qui l'envoie sur une minable affaire d'escroquerie à l'assurance en Corrèze.

Samuel/Samantha a préparé sa valise en conséquence, jean et robe, produits pharmaceutiques divers et interdits pour se transformer encore, en finir avec sa pilosité, devenir de plus en plus elle, quitter ce il qu'il n'a jamais été. Il va enquêter sur un étrange restaurant routier qui prend feu très souvent, trop souvent pour que ce soit l'action de pas-de-chance ou du hasard.Même si les soirées sont très chaudes dans la salle et aux alentours, Sam pense qu'il y a plus qu'anguille sous roche.

Un tenancier au passé sombre et intriguant, une serveuse tapineuse qui en a vu d'autres, des chauffeurs de poids lourds aux appétits en rapport avec la taille de leurs épaules, un dessinateur amateur mateur énigmatique, des flics cons comme la lune, il n'y a que du beau monde et une énigme tragiquement plus complexe qu'elle n'en a l'air. Sam doit ranger ses dentelles pour le moment et donner le meilleur de lui-même pour dénouer des fils qui lui mettent les nerfs en pelote.

Son vrai problème n'est plus de savoir quand il va enfin pouvoir enfiler sa belle petite robe rouge, il va rencontrer le pire du pire : un cas de conscience...


L'extrait

" Il cherche ses phrases, je le laisse se débrouiller. Il mime quelque chose, gigote ses bras pauvres en mots, comme pour trouver un sens à travers une pantomime désabusée. Il est pathétique. Il grimace, ne cache même pas son dégoût.
Il louche sur ma poitrine, relève le nez, ennuyé. J'ai pourtant pris le soin de porter un beau costume, sombre, sobre.
Il mime encore, il dessine des seins avec ses énormes paluches aux doigts boudinés, aux bagouses démesurées. Il ne parvient pas à dire seins, nichons, nibards, loches ! Il n'y arrive pas, lui il malaxe du vide ! Il triture, pelote. Un vicelard !
Putain. Il abdique. Il baisse la tête, hésite encore.
Je sais ce qu'il veut dire, je ne vais pas l'aider. Je le laisse se noyer dans sa merde.
Il rumine. Tire sur sa cigarette. Pompe, pompe encore. Il se réfugie sur son verre de rouge, il a déjà descendu la moitié de la bouteille.
- Je ne suis pas malade.
- Okay, consent-il." 


L'avis de Quatre Sans Quatre

Ah, le goût délicieux de la transgression qui vous prend en lisant ce polar ! Un enquêteur, extrêmement performant qui ne rêve que d'enfiler sa petite robe rouge, ça décoiffe un tantinet. On est loin du privé à moustache tombeur de secrétaire nymphomane ! Sam ne sait plus vraiment qui il ou elle est. Il est fasciné de sa propre métamorphose, chamboulé par tous les médicaments plus ou moins - plutôt moins d'ailleurs - autorisés par la faculté qu'il avale afin de favoriser sa transformation. Réprobation du patron qui le plonge dans une minable affaire d'arnaque à l'assurance, lui, le meilleur de l'agence à faire du mesquin pour gagne-petit, quelle misère...

Les enquêtes au rabais, ce n'est pas trop son genre à Sam, surtout en Corrèze. Un sous-emploi qui le laisse subodorer que son boss aimerait bien le virer. Encore un qui espère la fin du code du travail pour relancer l'emploi... En attendant, il se retrouve chez les ploucs, au milieu de camionneurs affamés de bouffe roborative et de sexe réparateur. Pour l'estomac, il y a Karl Clash, le patron du resto, retif à se livrer mais habile devant un piano, pour le sexe, c'est Doriane, la serveuse, qui s'occupe de tout. Tapineuse au grand cœur, elle excelle autant en amantes occasionnelle qu'en assistante sociale, câlineuse d'armoires à glace peinées par la solitude de la route.

Karl et Doriane sont liés par autre chose que le contrat de travail, ça crève les yeux. Des choses lourdes qui unissent plus fort qu'aucune législation ou sacrement ne le fera. Certes, le feu prend un peu souvent dans la cambuse, certes, Karl ne peut pas vivre du peu de revenus tirés de sa gargote, mais Sam va trouver le lieu idéal pour sa métamorphose. Il y a là toute l'empathie, le non-dit, l'ambivalence et le paradoxe dont il a besoin.

Personne n'est ce qu'il dit être, il n'est plus seul, il peut s'épanouir, libérer cette poitrine qui le ravit et l'oppresse. Jérémy bouquin joue entre passé trouble et avenir incertain pour permettre à ses personnages de vivre le présent dans une ambiance solidaire, une humanité à fleur de peau, loin des normes et de l'ordre social établi.

« Devenir une vraie femme est un travail de tous les jours. Un calvaire quotidien. »

Être un homme qui se respecte également et Sam s'emploie aux deux simultanément. Ce n'est pas de tout repos. Il hésite, tergiverse, se livre avant de se recroqueviller encore, offre ce corps androgyne au regard de celui qui veut le croquer, déchire le cocon. Pour dévoiler tout cela, il faut une écriture toute en nuances, patiente, précise, les changements sont parfois infimes, c'est un des charmes de Sois Belle et T'es Toi. En plus de l'intrigue qui sert parfaitement le propos. Une vraie réussite, pas de doute !

Un polar très original, qui m'a beaucoup rappelé cette très belle mini-série britannique, Hit and Miss, au récit aussi troublé que le héros, une histoire où les certitudes stupides n'ont pas de place.


Notice bio

Jérémy Bouquin est l'auteur de nombreux ouvrages. Beaucoup de nouvelles, des romans policiers et un thriller pour adolescents. Quand il n'écrit pas, il est responsable de la jeunesse et de l'enfance dans une ville de Touraine. À Mort le Chat !, son précédent roman (Lajouanie) est en course pour le prix Balai d'or 2016.


La musique du livre

Peu de musique dans ce polar, mais une belle occasion de se remettre un si bon vieux rock de Led Zep'

Sam écoute en boucle dans sa voiture le maxi best of de Led Zeppelin lorsqu'il se rend en Corrèze, Whole Lotta Love.

Doriane, faisant la chambre de Sam, chantonne Alexandrie, Alexandra de Claude François.

SOIS BELLE ET T'ES TOI ! – Jérémy Bouquin – éditions Lajouanie – 198 p. mai 2016

Chronique Livre : L'AFFAIRE PERCEVAL de Pascal Martin Top 10 : Les polars de l'été 2019 Chronique Livre : LA COLOMBIENNE de Wojciech Chmielarz