Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
UN AVANT-GOÛT DES ANGES de Philippe Setbon

Chronique Livre : UN AVANT-GOÛT DES ANGES de Philippe Setbon sur Quatre Sans Quatre

photo : Pixabay


Le pitch

Bruno Fabrizio fut flic, il est clodo. Chacun son destin. Et clodo cassé, tabassé, massacré sur les bords de la Seine. À peine remis, celle qui lui a sauvé la vie l'accueille chez elle, le prend sous son aile. Il va très vite en tomber amoureux, de ces amours fulgurantes et explosives.

France, la sauveuse, est fragile, un oiseau blessé au passé lourd et douloureux. Délaissant le pinard, Fabrizio va se remettre peu à peu de ses blessures, fouiner, chercher, reprendre ses habitudes de flics et entreprendre de venger sa belle de ceux qui l'ont agressée des années plus tôt.

Mais l'affaire est ancienne, les preuves ont disparu, France est-elle bien celle qu'elle décrit, est-elle fiable ? Quelques détails sèment le trouble chez l'ex flic...


L'extrait

« - Vous m'avez sauvé la vie, dit-il platement.
- J'étais au bon endroit au bon moment, c'est tout.
Sa voix était à peine audible. Claire et juvénile mais sans timbre. Et déjà, elle ne le regardait plus. Bruno était trop fatigué pour trouver un quelconque sujet de conversation et il sentait le silence s'installer, s'immiscer partout. France plongea la main dans son sac et en sortit une petite boîte rouge et or qu'elle tendit un peu brusquement à Bruno. Une boîte de chocolat fourrés. Il en eut les larmes aux yeux.
- Le lieutenant m'a dit que vous aviez eu des dents de cassées... Ce n'est peut-être pas recommandé... C'est idiot, j'aurais dû y penser.
- C'est parfait. C'est merveilleux.
L'émotion qui submergeait l'homme étendu sembla la mettre mal à l'aise. Elle se leva si précipitamment qu'elle fit tomber la chaise. Elle la redressa avec maladresse et piqua un fard :
- Je ne vais pas vous fatiguer davantage, chuchota-t-elle. Je voulais m'assurer que tout allait bien.
- C'est normal, plaisanta Bruno. Vous m'avez sauvé la vie, maintenant elle vous appartient. »


L'avis de Quatre Sans Quatre

Toujours situé dans le quartier des Batignolles, ce troisième et dernier volet des Trois Visages de la Vengeance ne déroge pas à l'unité de lieu, il comporte même quelques clins d'oeil se référant aux précédents, une excellente façon de lier les différents opus, sans toutefois imposer un ordre de lecture, les récits sont totalement indépendants . Après le vieux monsieur étrange de Cécile et le Monsieur d'à-côté, le louche voisin de Fred, l'écrivain héros de T'es pas Dieu, petit bonhomme..., c'est au tour d'un ex flic tombé dans la dèche de reprendre le flambeau et de nous présenter une autre facette de ce sujet cher aux polars, la vengeance et, également dans cet opus, la manipulation.

La vengeance, c'est pas beau. On l'a tous appris quand nous étions petits. Mais que dire quand ce n'est même pas la vôtre ? Bruno est un pauvre gars, une cloche avinée, en train de sombrer dans un gouffre sans fond, il n'a plus les idées claires, il n'en a même plus du tout, des idées. Pas de bol, la main qu'il saisit n'est peut-être pas celle qu'il aurait fallu. Le diable se cache dans les détails, une voix, un parfum, un prénom... ou la main d'un ange.

C'est tout une mystique qui se met en place dans l'esprit du pauvre SDF agonisant qui voit dans la main secourable qui a éloigné la mort, le chemin de sa rédemption. Une fois cette main saisie, il n'y a plus place, ou si peu, pour la logique et le raisonnement. Lorsque le début du doute pointe son nez, la machine est depuis longtemps enclenchée...

Deux histoires s'entremêlent dans ce polar : la vengeance sous-traitée par France, mais, aussi, la déglingue de Bruno, sa descente sans rappel après une affaire terriblement traumatisante. C'était un super flic, un monsieur, classe, respectueux, même des pires truands, il est devenu une loque. La déchéance du super policier devient une enquête dans l'enquête, un récit aussi passionnant que la vengeance en elle-même. Bien évidemment, il y a des liens, la chute et la rédemption se nourrissent l'une l'autre.

C'est qu'il est attachant ce Bruno, à fleur de peau, descendu en plein vol par l'affaire sordide de trop, celle dont la scène de crime souille à jamais les yeux, celle qui résonne dans la vie intime du flic qui arrive sur les lieux. Tous ont été touchés, mais pas de la même manière. Lui, il a pris double dose, triple même et ne s'en remettra pas. Il lui faudra mourir ou presque pour prendre une main, apparemment angélique, et ne plus la lâcher, aveuglé par l'amour et sa propre histoire.

Rythmé, vif, bourré de dialogues qui le font avancer rapidement, le scénario se déroule implacablement. Tout va très vite, les erreurs comme les sentiments, les balles comme les regrets. Comme dans les deux autres volets, la vengeance corrompt tout, corrode, instille une part d'inhumanité chez des êtres que rien ne destinaient à commettre des crimes. Sans compter tous ces effets ravageurs, les dommages collatéraux qui s'accumulent, l'engrenage infernal, une fois mis en branle, ne peut plus être sous contrôle, aussi fin soit le plan initial, la réalité amène son lot d'imprévus qui alourdissent l'addition.

Les Trois Visages de la Vengeance sont un remarquable exercice de style, une variation sur un même thème, chaque mouvement possède sa propre mélodie mais l'ensemble est tout à fait harmonieux. Un avant-goût des anges s'imbrique parfaitement à la suite des deux premiers volume, des gens ordinaires, sortis quelque peu des rails, qui soudain plongent dans l'accomplissement d'une vengeance ou sont confrontés à ses terribles effets secondaires. Passionnant !


Notice bio

Philippe Setbon, né en 1957, débute comme auteur et dessinateur de BD dans Métal Hurlant et Pilote, avant de bifurquer vers le cinéma. Il signe les scenarii de plusieurs longs-métrages comme Détective de Godard ou Mort Un Dimanche De Pluie, réalise Mister Frost puis se consacre à la télévision. Il écrit de nombreux téléfilms et séries, dont Les Enquêtes d'Éloïse Rome, Fabio Montale, Franck Riva, etc. Il en réalise lui-même une vingtaine parmi lesquels la mini série à succès Ange De Feu. Il a également signé six romans chez Rivages, Flammarion et Buchet-Chastel. Après Cécile et le Monsieur d'à côté , T'es pas Dieu, petit bonhomme..., Un Avant-Goût des Anges est le troisième et dernier volet des Trois Visages de la Vengeance.


UN AVANT-GOÛT DES ANGES – Philippe Setbon – Éditions du Caïman – 195 p. septembre 2016

TOP 10 : Les POLARS pour Noël 2017 Chronique Livre : LA DISPARUE DU VENEZUELA de Diane Kanbalz Chronique Livre : UNE DOULOUREUSE ENQUÊTE de Mathias Goddon