Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
UN BILLET POUR L’INCONNU de Véronique Zaborowski

Chronique Livre : UN BILLET POUR L’INCONNU de Véronique Zaborowski sur Quatre Sans Quatre

photo : Messine (Wikipédia)


Le pitch

Avant de quitter le domicile conjugal, Adam n’a laissé à sa femme Emma qu’un message lapidaire : « Je prends le bateau pour l’Italie cet après-midi. Messine. Je t’embrasse. » Puis, rien. Silence radio.

Seulement voilà, le Paquebot Europa assurant la liaison avec la Sicile s’est fracassé contre des rochers. On dénombre quatre morts et une vingtaine de disparus. Et quand les policiers se mettent à enquêter sur l’inquiétante disparition d’Adam, ils constatent que son nom ne figure pas sur la liste des passagers. Qu’est-il réellement arrivé ? Malgré les recherches effectuées à La Rochelle et sur le littoral atlantique, les policiers restent sans l’ombre d’une piste.

Effondrée, Emma n’en demeure pas moins animée d’une inextinguible soif de vérité. Aussi, quand les policiers relâchent leurs investigations, c’est à Frank Di Arezzo, détective privé connu pour sa pugnacité, qu’elle va confier le soin de retrouver son mari disparu


L’extrait

“ La rentrée pointait son nez, grise et confuse. Liste de fournitures en main, Emma plongea dans la cohue de septembre, piétina entre les gondoles de cahiers, de feuillets petis et grands carreaux, crayons Bic ou à papier HB. Elle sacrifia au rituel consumériste chaque année réitéré. Bien qu’il ne fût pas son père, Adam avait accompagné les premiers pas d’Alex. Il ne chipotait pas pour assister aux réunions d’école, prenait des disponibilités quand il fallait le garder à la maison. Dans le vestibule, Emma avait décroché une photo d’eux enlacés, douloureuse à contempler chaque jour. Un couple insouciant. Le bonheur s’était pris une claque. Elle ignorait la raison de son départ présumé pour l’Italie ce jour-là. Tout juste lui avait-il laissé un billet soigneusement plié sur la console de l’entrée : “Je prends le bateau pour l’Italie cet après-midi. Messine. Je t’embrasse.” (p.13)


L’avis de Quatre Sans Quatre

C’est la faute à pas de chance si le jour où vous choisissez de disparaître, le ferry sur lequel vous avez déclaré avoir appareillé pour la Sicile fait naufrage. Voilà ce qui semble être arrivé à Adam qui a quitté sa famille en ne laissant qu’un bref message. Emma, son épouse, veut savoir s’il fait partie des victimes, elle veut comprendre cette fuite alors que tout semblait se passer au mieux dans leur couple. Adam gère une boîte immobilière prospère, claque du fric sans compter, s’occupe au mieux d’elle et de son beau-fils Alex, il n’a jamais évoqué des soucis pouvant expliquer sa fuite. Qu’est-ce qui a bien pu lui passer par la tête pour s’évaporer ainsi ? Est-il mort sur le bateau ?

Les autorités ne trouvent pas trace de lui dans la liste des passagers et ne l’identifient pas parmi les victimes. Entre La Rochelle et Messine, l’ombre d’Adam plane et ceux qui le cherchent peinent à reconstituer ce qu'a bien pu être sa véritable existence. Emma s’adresse alors à un privé, un méticuleux, à l’ancienne, qui ne lâche jamais un os après l’avoir flairé. Le passé d’Adam n’est pas si net que cela, le détective sent que l’affaire ne peut pas être la simple fugue banale d’un mari volage.

Partant de là, Véronique Zaborowski embarque réellement son lecteur dans un drôle de voyage où la mafia, le désir, la trahison, l’amour sont autant de jalons d’une quête plus complexe qu’elle n’en a l’air. L’absent est le prétexte idéal pour se chercher soi-même, Emma comme Franck, se densifient au fur et à mesure que l’enquête progresse, qu’elle se ramifie et dévoile les zones obscures de la vie d’Adam. L’épouse abandonnée doit se résoudre à continuer de vivre, malgré tout, malgré les doutes et les questions, le privé fouine finalement autant sur lui-même que sur cet homme qu’il ne connaissait pas et dont la vie paraît bien moins limpide que ce que décrit ses proches. Il ira jusqu’à Messine pour le dénicher, ne ménagera pas ses efforts et les risques, rien ne manque à cette affaire, les gnons sur le crâne, les rencontres sensuelles et le suspense prenant qui transparaît à travers le brouillard des informations contradictoires.

Rien n’est clair dans la disparition d’Adam, il a entouré sa vie de plusieurs barrières étanches et Franck, aidé de son copain flic, Tito, va devoir s’employer pour trouver les failles qui permettraient de comprendre les causes du départ soudain du mari de sa cliente, celles qui l’éclaireront peut-être sur sa localisation s’il n’est pas au fond de la mer. À force de fouiller, on trouve, mais pas toujours ce que l’on espère et ça peut devenir dangereux...


Emma se perd dans les questionnements sans fin, l’angoisse qui laisse peu à peu la place à d’autres sentiments., Est-elle encore désirable, que s’est-il passé qui a fait fuir son homme, que représente-t-elle réellement pour lui…

Vous l’aurez compris, ce sont les profils psychologiques des protagonistes de cette histoire qui tiennent la première place dans la démarche de l’auteure, l’intrigue se lit à travers eux et la façon dont ils en sont impactés, dont ils doivent se redéfinir pour continuer à vivre et évoluer. Le vocabulaire gagnerait en efficacité à être simplifié, à revenir à plus de dépouillement pour percuter encore davantage. L’écriture est agréable, les phrases courtes sont en phase avec la hâte de la recherche, le besoin de résultats tangibles qui sans cesse fuient devant ceux qui cherchent à pénétrer le flou dont s’est entouré Adam.

Un premier roman prometteur, de bons personnages et une intrigue troublante à souhait débouchant sur un dénouement inattendu. Une belle visite des environs de La Rochelle et de la Sicile dans les pas d’un détective privé têtu et malin.


Notice bio

Véronique Zaborowski est poète. Premiers écrits à l'adolescence. Chanteuse de rock et de jazz, parolière, auteur de roman et de nouvelles publiées dans plusieurs revues littéraires. Autodidacte amoureuse d'une littérature qui ne compose pas, ses textes se nourrissent d'expériences de vie, de lectures autour d'auteurs forts et intègres (Fante, Bukoswki).


La musique du livre

Manque Damien Saez, Messine...

- Chris Isaak - It’s a Slow Sad Spanish Song

- Bob Dylan - Ain’t Talkin’, Just Walkin’

- Leonard Cohen - Suzanne

- Jeff Buckley - Grace


UN BILLET POUR L’INCONNU - Véronique Zaborowski - Éditions Terres de l’Ouest - 188 p. mai 2017

Chronique Livre : SIX-QUATRE d'Hidéo Yokoyama Chronique Livre : À L'OMBRE DU POUVOIR de Neely Tucker Chronique Livre : LA BLANCHE CARAÏBE de Maurice Attia