Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livres :
Les Noyées de la Tamise

Chronique Livres : Les Noyées de la Tamise sur Quatre Sans Quatre

Illustration : le pont de Hammersmith

« Soyez au pont de Hammersmith au lever du jour. Vous y verrez quelque chose qui vous intéressera. Pas après 7h15. » (premier sms)

Avec ce beau temps, une petite escale, fut elle noire, à Londres ne se refuse pas. Après Du Sang sur Abbey Road de William Shaw, paru dans la même collection, c'est à une autre enquête, fort intéressante, très anglaise et diablement tordues, que nous convie A.J. Waines.

Des secrets de famille, une touche de paranormal et une héroïne attachante qui est embourbée dans la vase des rives des ponts de la Tamise, tout y est pour un moment très agréable à se torturer les méninges à éviter les chausse-trappes posées ça et là par l'auteur.


Le pitch

Julia Grey est une jeune psychothérapeute exerçant chez elle et dans une clinique spécialisée dans les IVG. Elle commence juste à se remettre d'une difficile rupture sentimentale avec Andrew, un peintre alcoolo, et traîne la douleur du décès de son frère dans un incendie une quinzaine d'années auparavant. Un étrange sms arrive de nuit sur son téléphone qui l'envoie à l'aube vers le pont de Hammersmith où le cadavre d'une jeune femme vêtu de ses propres habits est découvert.

D'autres corps ayant tous un objet les liant à Julia et d'autres sms ou messages sibyllins suivront et la psychologue devra trouver le fil qui la mènera à celui ou celle qui lui en veut tant avec l'aide du jeune inspecteur Brad Madison. Est ce son ancien amant, un activiste anti-avortement, un client ?


L'avis de Quatre Sans Quatre

Une atmosphère bien lourde se déploie peu à peu autour de Julia Grey, un piège machiavélique qui l'entraîne à chaque acte plus loin dans ses secrets de famille et ses relations aux autres, la menant vers une suspicion généralisée envers l'ensemble de son entourage personnel ou professionnel. A.J. Waines gère impeccablement le crescendo, les fausses pistes, active le doute et annihile l'espoir quand il le faut, glissant coups de théâtre et certitudes momentanées tout au long d'un suspense qui ne cesse qu'à la dernière page.

Et quelle belle promenade dans le Londres des ponts et de la Tamise ! Ce fleuve et ses berges deviennent un personnage à part entière du livre. Son histoire, ses marées, ses anecdotes vont servir d'indices pour la police et Julia, en même temps que de rébus macabre pour l'assassin, tout en fournissant un décor glauque à souhait pour les scènes de crime. Omniprésent !

Un thriller psychologique savamment construit avec des héros attachants et une énigme bien tordue, c'est tout ce qu'il faut pour bien démarrer les vacances, les rives de la Tamise rafraîchiront à merveille les épidermes surchauffés d'ici peu.


La notice bio

Après une carrière de violoncelliste, Allison Waines devient psychothérapeute en 1995. Elle a notamment travaillé auprès de criminel placés sous haute surveillance. Elle utilise cette expérience professionnelle dans ses thrillers psychologiques. Elle vit à Southampton.


La musique du livre et le trailer

Très bon trailer, angoissant et résumant bien l'atmosphère du livre, un peu en anglais mais ce n'est pas bien compliqué...

Pour la musique, Andrew passe du Scott Joplin bien trop fort dans son atelier, "cinquante décibels au-dessus de la limite tolérable" mais ce garçon est éclectique et écoute également The Killers. Il y a un groupe important qui permettra en partie de résoudre l'affaire, c'est Federal Jackdaws mais je n'en ai pas trouvé trace sur le net, juste une référence à un groupe de rock celtique américain. Serait ce une invention de l'auteur? Mystère...

Les Noyées de la Tamise – A.J.Waines – Les Escales Noires – 378 p. mai 2014
Traduit de l'anglais par Bernard Clément

Top 10 : les thrillers de l'été 2019 Chronique Livre : ET TOUT SERA SILENCE de Michel Moatti Actu #14 : avril/mai/juin 2019