Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Manga :
BLOODLINE SYMPHONY de Pablo Rey & Noelia Sequeida

Manga : BLOODLINE SYMPHONY de Pablo Rey & Noelia Sequeida sur Quatre Sans Quatre

Biographie des auteurs :

Noelia Sequeida et Pablo Rey sont un duo de mangakas argentins vivant près de Buenos Aires. Pablo Rey a d’abord travaillé comme scénariste pour des publicités, des jeux vidéo et le cinéma. Noelia Sequeida, après obtenu son diplôme d’infirmière, a démarré une carrière de mangaka.

Ensemble ils participent au concours SMA (Silent Manga Hearing) et publient en 2017 des one-shot dans le magazine sur le manga Anime Friends . En 2017, ils publient Bonded Scars, un shonen musical en 2 volumes aux Éditions Modena et travaillent sur certains numéros (28-30) de Spinnerette, un webcomix regroupant plusieurs artistes.

Aujourd’hui, ils publient leur premier manga en France : Bloodline Symphony. Un dark seinen 100% vampires prévu en 3 volumes aux Éditions H2T !


Argument :

Amélia est une adolescente de seize ans qui vit dans un pensionnat. Son existence y est malheureuse, car non seulement elle y a été enfermée par sa mère pour l'éloigner de sa famille mais en plus elle y est maltraitée et harcelée.

2

Pour trouver du réconfort, elle se réfugie dans la bibliothèque du pensionnat et dans les livres. C'est dans ce lieu qu'elle aperçoit, chaque jour, une jeune femme se rendre seule dans une pièce isolée dont seul le bibliothécaire possède la clef. Intriguée par cette femme et cette pièce isolée, poussée par la curiosité, Amélia entre en cachette et assiste à l'assassinat du bibliothécaire par un vampire qui tente alors de l'attaquer. La jeune femme qui se rend régulièrement dans la pièce cachée, elle aussi vampire défend Amélia qui saigne en tuant l'assaillant. Elle décide par la suite de prendre Amélia sous son aile et de lui faire découvrir ses véritables origines.


Genre :

Bloodline Symphony réunit plusieurs particularités.

Il appartient d'abord à un nouveau genre de manga que l'on appelle le "global-manga". Il est issu de l'initiative d'auteurs français, puis étrangers non japonais, et d'éditeurs français de produire et de publier des bandes dessinées respectant les codes du manga. Ils remportent d'ailleurs un grand succès au Japon. Les éditions H2T proposent ici de fait un manga créé par deux auteurs argentins et en premier lieu publiés en anglais pour ensuite être traduits dans les pays où ils sont diffusés, dont la France et le Japon.
Il entre ensuite dans le genre du "josei", équivalent féminin du "seinen", à savoir un manga concernant de jeunes femmes et s'adressant à elles à travers des intrigues plus complexes, des sujets tels que les relations amoureuses et les relations sexuelles. Le sexe occupe d'ailleurs une place importante dans Bloodline Symphony notamment à travers les scènes de sexe entre deux jeunes femmes vampires, Apnea et Rachel,

3

et la jalousie qui naîtra de l'attachement de l'une des deux à l'héroïne Amelia.

4

Il entre enfin dans le genre anglo-saxon du "dark", du "gothic" - Dracula - et de la "bit-lit" - la saga Twilight et celle de Vampire Diaries. Il est en effet question de vampires, de sang, de scènes morbides et nocturnes, de personnages de haut niveau social, de journal intime. Le mode narratif utilisé par les auteurs est d'ailleurs l'alternance entre le journal intime de la jeune héroïne Amelia et l'évocation de scènes de violence ou de sexe entre femmes vampires.


Scénario :

Les chapitres concernant le journal intime sont bien rédigés et donnent au manga une qualité littéraire qui n'est pas systématique dans les mangas d'origine japonaise. La lecture en est fluide et génératrice de suspense quant à l'introspection et au devenir de l'héroïne.

Pour les autres chapitres, l'enchaînement des dialogues est plus confus et conduit - volontairement ou involontairement ? - à une intrigue qui s'étire et peine à aboutir à la fin du premier tome. Il faudra qu lecteur se procurer les tomes 2 et 3 à venir pour obtenir les tenants et les aboutissants de cette première trame narrative.

La confusion apparaît aussi dans les jeux de séduction qui s'établissent au sein au sein du trio réunissant l'héroïne et les deux jeunes femmes vampires : amour, désir, jalousie, pulsion, aboutissant à l'alternative entre aider ou tuer.


Graphisme :

C'est le point fort du manga. Tout en s'inspirant des techniques de dessin des mangakas - dessinateurs de manga japonais - Noelia Sequeida développe son propre style. Le trait est sûr et appuyé permettant une alternance subtile entre le blanc, le noir et les nuances de gris. Les détails des visages et des corps sont fouillés rappelant ainsi les caractéristiques des sculptures et dépassent largement la simple ligne claire. Le dessinateur met tout en oeuvre pour générer page après page, vignette après vignette, une atmosphère propre à plonger le lecteur dans le glauque, le sordide avec une touche de sensualité toute latine.

5


Notre avis :

Bloodline Symphony, manga dont le titre reste mystérieux, réussit par son graphisme à créer un univers gothique sans tabous. Le vampire y est présenté sous un nouveau jour et un nouveau sexe, bien que l'on retrouve certains motifs déjà développés dans la bit-lit littéraire ou cinématographique. La narration se lit aisément même si l'enchaînement des dialogues peine à garder une pleine cohérence tout au long des 192 pages. Même si l'intrigue paraît parfois confuse ou complexe, les grandes lignes sont tracées pour les deux prochains tomes de la trilogie.


BLOODLINE SYMPHONY – Pablo Rey & Noelia Sequeida – tome 1 – Éditions H2T 192 p. septembre 2019

Illustrations extraites du manga avec l'aimable autorisation des éditions H2T.

Roman Graphique : UNE ERREUR DE PARCOURS de Denis Robert et Franck Biancarelli Manga : NEUN de Tsutomu Takahashi Bande dessinée : LES INDÉLÉBILES de Luz