Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
Moscou Babylone, la déliquescence d'un empire et d'un homme

Chronique Livre : Moscou Babylone, la déliquescence d'un empire et d'un homme sur Quatre Sans Quatre

Moscou Babylone est un gigantesque trip de plusieurs années, un voyage hallucinant et halluciné!

Le pitch

Roman Lambert, jeune oxfordien sous employé en Angleterre, décide, au milieu des années 90, de répondre à une annonce et d'aller tenter sa chance en Russie, patrie de sa mère et nouvel Eldorado de l'argent facile.

Chargé de s'occuper de l'image de marque des clients de son agence, il y vend, dit il, de "la poudre aux yeux" avec une belle application, du moins au début. Jusque là, peu importe le pays, c'est encore ce qui marche le mieux ces temps-ci.

Ce sont les rencontres, la longue descente dans les arcanes d'une société moscovite en complète décomposition qui rendent ce roman passionnant. En marge des amours tumultueuses du héros avec la sulfureuse Sonia, de ses défonces avec des produits de destruction massive, Matthews nous explique comment une poignée d'individus, au service du clan Eltsine, s'est appropriée les immenses richesses qui avaient survécu à la chute du mur et avec quel cynisme cette oligarchie se maintient au pouvoir sans être le moins du monde inquiétée, si ce n'est par des luttes intestines sur les bénéfices de la corruption.


L'avis de Quatre Sans Quatre

Bret Easton Ellis et Dostoïevski sont les références les plus citées sur cet ouvrage, je pense qu'il n'est pas aberrant d'y ajouter Kerouac (version Sur la Route) pour la folie du récit, l'intensité de l'expérience et le basculement total que vit Roman Lambert.

C'est superbement écrit, les descriptions sociales, les personnages, le regard tour à tour ébloui, amer, fou sur le monde qui entoure Roman concourent à rendre cet ouvrage incontournable.

Que ce soit par la qualité littéraire ou l'envie de découvrir ce monde post-soviétique inconnu, vous ne regretterez pas le voyage.


Notice Bio

Owen Matthews est né à Londres d'une mère russe et d'un père anglais et a, comme Romain Lambert, étudié à Oxford. Journaliste, il a couvert de nombreux conflits depuis ses débuts à Sarajevo en 1994 : Tchétchénie, Afghanistan, Irak. Il vit désormais entre Istambul et Moscou. Précédent ouvrage : Les Enfants de Staline. 

MOSCOU BABYLONE - Owen Matthews - édition Les Escales - 373 p. août 2013

Traduit de l'anglais par Karine Reignier-Guerre

Chronique Livre : IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L'EST de Árpád Soltész Actu #15 : juillet/août/septembre 2019 Chronique Livre : SI TU OBÉIS de Ben Barnier