Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
NOCTURNE, meurtres en musique

Chronique Livre : NOCTURNE, meurtres en musique sur Quatre Sans Quatre

Sombre solfège

Depuis quelques années, beaucoup de thrillers intégrent  la musique, non plus comme un accessoire de narration ou élément descriptif, mais comme un quasi personnage de l'intrigue.

Entre Ian Rankin (les enquêtes de Rebus), Grangé et son Miserere ou encore Bernard Minier (Glacé, Le Cercle), la liste est longue et tous les styles musicaux sont mis à contribution. Avec Nocturne, Richard Montanari construit son roman comme une partition classique.


Le Pitch

Kevin Byrne et Jessica Balzano, les héros récurrents des quatre premiers ouvrages de Montanari publiés en France, sont confrontés à un serial-killer dans leur bonne ville de Philadelphie qui est bien loin du cliché de "cité de l'amour fraternel" qu'elle véhicule.

Un cadavre est découvert le 1er novembre 2010 à l'endroit même où une jeune femme fût assassinée huit ans plus tôt. Coïncidence? Cela ne tient pas longtemps, les morts s'accumulent, tous dans des lieux liés à des affaires non résolues.

Cette date renvoie Byrne également à sa première affaire criminelle où il avait arrêté, vingt ans plus tôt, une célèbre violoncelliste retrouvée chez elle avec le cadavre de son psy. Le Nocturne en Sol Majeur qui résonnairt lors de cette arrestation va se mêler à d'autres oeuvres et servir de toile de fond et d'indices majeurs tout au long du récit.


L'avis de Quatre Sans Quatre

Montanari n'est pas un débutant et sait à merveille mener une intrigue en tenant la cadence et le suspense jusqu'au bout de son propos. Philadelphie est décrite sans concession mais sans misérabilisme non plus, ses communautés, son histoire, tout sonne juste.

L'écriture est talentueuse et la construction du récit en trois parties - Allegro, Scherzo et Rondo - renforce la prégnence de la musique sur l'histoire. Un polar qui sort des clichés trop souvent servis, ne met pas de côté la qualité littéraire et offre un beau personnage centrale à la musique mérite que l'on s'y arrête.


L'auteur

Scénariste, essayiste, chroniqueur, Richard Montanari est né en 1952 à Cleveland, a voyagé à travers l'Europe et travaillé un temps dans l'entreprise de sa famille avant de se consacrer à l'écriture. Déjà six romans sont parus en France, Déviances, Funérailles, Psycho, 7 et Cérémonie.

NOCTURNE - Richard Montanari - édition du Cherche-midi - 569 p. septembre 2013

Traduit de l'anglais (Etats-unis) par Marion Tissot

Actu #17 : décembre 2019/janvier 2020 Chronique Livre : L'ÎLE DÉCHIRÉE de Aude Lafait Chronique Livre : QUE TOMBE LE SILENCE de Christophe Guillaumot