Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Notre TOP 10 des POLARS - ÉTÉ 2017

Notre TOP 10 des POLARS - ÉTÉ 2017 sur Quatre Sans Quatre

photo : Pixabay


L'été dans un panier de crabes...

Vous aurez bientôt les doigts de pieds en éventails, une boisson bien fraîche à portée de la main, vous serez allongés nonchalamment sur chaise longue ou un hamac, pas de doute : le doux temps des vacances est là !

Comme cette saison est également propice à la lecture, voici venu le moment de vous filer un petit coup de main pour choisir dans l'avalanche de polars parus depuis le début de l'année, le roman policier idéal qui vous accompagnera au réveil de la sieste ou dans les après-midi ensablés. Des enquêtes tordues à souhait, peuplées de salauds retors et de flics à qui on ne la fait pas, malgré les pressions politiques ou les intérêts financiers en jeu qui ne manquent que rarement au paysage.

Voici donc des polars emplis de suspense et de doutes, surprenants, classiques ou plus modernes, des titres qui vous entraîneront à coup sûr dans les meilleures intrigues du genre, écrites par des auteurs sachant passionner leurs lecteurs.

Liste, totalement subjective, classée par ordre alphabétique, évidemment, ils sont tous excellents. Comme toujours un petit bonus qui vous en fait douze à la dizaine, abondance de biens ne peut pas nuire...et comme, paraît-il, il faut compter treize pour une bonne douzaine...

En cliquant sur les titres, vous irez directement vers l'article de Quatre Sans Quatre relatif à l'ouvrage. Pour les auteurs, s'ils sont venus nous parler de leur roman dans Des Polars et des Notes, vous serez renvoyés vers l'émission où ils sont intervenus.


Le TOP 10 Quatre Sans Quatre

Chance – Kem Nunn – Sonatine Éditions : À San Francisco, la vie bien ordonnée du docteur Eldon Chance est en train de partir à vau-l’eau. À bientôt cinquante ans, le brillant neuropsychiatre récemment divorcé commence à trouver son quotidien ennuyeux. Ce vide est bientôt comblé par la soudaine fascination qu’il éprouve pour une de ses patientes, la très séduisante mais très instable Jaclyn Blackstone. Hélas pour lui, le mari de celle-ci, un flic corrompu et dangereux de la brigade criminelle, est d’une jalousie féroce et personne ne souhaite l’avoir pour ennemi... Du grand Kem Nunn, à découvrir absolument !

Comme un blues - Aníbal Malvar – Asphalte Éditions : Madrid, un soir d'hiver 1996. Un avocat demande à Carlos Ovelar de retrouver Ania, sa fille de dix-huit ans. Intimiste et politique, dans les méandres d'une relation père/fils et de la transition démocratique post-franquiste. Beau, puissant, un grand roman comme sait en écrire Aníbal Malvar. Disparitions, enlèvements, trafic de came, pressions politiques, actions occultes d'anciens agents de renseignement, tout un univers glauque s'ouvre au fil de l'enquête de Carlos...

Haute VoltigeIngrid Astier – Éditions Gallimard – collection Série Noire : Une merveille de roman, liquide, aérien, en équilibre instable en la vie et la mort, la poésie et le trivial, le symbolique et le concret, l'art et la rapacité, l'amour fou et la chute brutale. À déguster pour sa galerie de personnages singuliers, l'habile mélange de fiction et de romanesque. Le meilleur polar d'Ingrid Astier où le lecteur retrouve tous ses thèmes favoris.

KarstDavid Humbert – Éditions Liana Levi : De l'eau qui s'infiltre dans la nappe phréatique, des colorants qui auraient pu être toxiques, des mouvement sociaux, rien ne va plus à Rouen. Pour enquêter sur ce désordre, un nouveau flic dans le paysage du polar français, Paul Kubler. Il agace ses supérieur mais est d'une efficacité redoutable. Édifiant et passionnant, une belle dose d'humour et de sombres constats écologiques et sociaux, David Humbert fait une très belle entrée dans le club des très bons auteurs de polars. Vous saurez tout sur les réseaux d'eau potable et leurs faiblesses, ainsi que sur le splendide réseau de filtrage qu'est le Karst !

L'affaire Isobel Vine – Tony Cavanaugh – Sonatine Éditions : Un cold case de vingt-cinq ans qu'un flic, retiré de la police et vivant en ermite, reprend pour rendre service à son chef. Une affaire classée pas tout à fait comme les autres puisque c'est de l'innocence ou de la culpabilité de futur chef de la police de Melbourne dont il est question ici. Un lourd parfum de Michael Connelly et de Harry Bosch sur cet excellent polar australien, un vieux flic aussi teigneux et obstiné que le héros de Dans la ville en feu, ne lâchant jamais son os avant d'avoir le fin mot de l'affaire.

La pension de la via Saffi – Valerio Varesi – Éditions Agullo Noir : Le commissaire Soneri revient su rles lieux de sa jeunesse et de ses amours passées pour une affaire de meurtre qui touche la propriétaire d'un pension qu'il a bien connu lorsqu'il était étudiant. Comme pour Le fleuve des brumes, Varesi nous balade entre nostalgie et enquête délicate, le Simenon italien à encore frappé !

La prophétie de LangleyPierre Pouchairet – Jigal Polar : Au bout d'une enquête menée à deux cent à l'heure dans les arcanes de la haute finance ou dans les groupes terroristes et les gangs de banlieue, une fin apocalyptique qui vous réfrigérera pour un bon moment. Comme dans chacun de ses romans, Pierre Pouchairet sait mener son intrigue sur un rythme fou avant d'assener au lecteur un dénouement hallucinant, malheureusement crédible qui peuplera vos prochains cauchemars.

Le diable n'est pas mort à Dachau – Maurice Gouiran – Jigal Polar : Lorsque Henri Majencoules, un jeune mathématicien qui travaille en Californie sur le projet Arpanet, revient à Agnost-d'en-haut en 1967, son village natal focalise l'attention de tous les médias du pays : une famille d'Américains, les Stokton, vient d'y être massacrée. La récupération par les services secrets US des médecins des camps d'extermination et comment cette coopération a abouti aux sordides projets de manipulation de masses et à des expériences abominables sur des civils non consentants aux États-Unis, en France et dans tant d'autres pays jusque dans les années 90. Glaçant !

Le polar de l'été – Luc Chomarat – La Manufacture de Livres : Un auteur, en vacances à l'île de Ré avec sa compagne et un couple d'amis, part sur la piste d'un vieux polar qu'il se souvient avoir vu dans la bibliothèque de son père aujourd'hui décédé. Il pense pouvoir écrire un best seller en le plagiant. C'est l'occasion pour lui de revisiter sa vie, ce qu'il lui reste de famille, ses relations amoureuses, sa vision de l'existence. Un roman drôle, attachant, intriguant, très bien écrit et mené qui transforme cette recherche en véritable enquête.

Mauvaise prise – Eoin Colfer Éditions Gallimard – collection Série Noire : L'ancien militaire Daniel McEvoy s'apprête à quitter le monde sans foi ni loi de la pègre du New Jersey pour se concentrer sur sa nouvelle vie de patron de club. Mais lorsqu'il se retrouve au fond de l'Hudson, enfermé dans un taxi de la mort, après avoir été kidnappé par deux flics qui comptaient faire de lui le héros d'un snuff-movie, il comprend qu'il n'en a pas fini avec les manigances et les vengeances des barons du crime de Cloisters. Une narration comme le staccato d'un stand up, aussi drôle et profuse, des actions qui s'enchaînent, burlesques ou dramatiques, le polar qui vous fera rire et frissonner pour le même prix.


Bonus

Fourbi Étourdi – Nick Gardel – Éditions du Caïman : Une promenade joyeuse et meurtrière, parsemée de sirène électrifiée, de gorgone nymphomane, de dieu nordique peroxydé avec une touche de sadisme italien.

Galeux – Bruno Jacquin – Éditions du Cairn – collection Du Noir Au Sud : La sale guerre de l'état espagnol au Pays Basque dans les années 80. Un scandale d’État dont la plaie n’est pas complètement refermée aujourd’hui encore.

Nuit sans lune au Waziristan – S. Mausoof – Éditions de l'aube : Avec ce premier roman habile et peuplé de personnages marquants, S. Mausoof lève le voile sur une région du monde gangrenée par la corruption, l’intégrisme et la violence.


YAPUKA

Choisir les polars qui vous conviennent le mieux et foncer chez votre libraire indépendant avant de boucler vos bagages. En tassant bien, il y a toujours une petite place pour un livre entre les maillots de bain et les chaussettes.

Quatre Sans Quatre vous souhaite d'excellentes vacances et de bonnes lectures. (ou le contraire...)


Un peu de zik ?

Pour accompagner vos bouquins, quelques clins d'oeil en rapport avec le thème : Polar, évidemment, Tom Waits parce que, dans ces romans, les héros marchent souvent du mauvais côté de la route, celui qui mène tout droit à l'échafaud ou ce qui en tient lieu désormais, Miles Davis donc. Et un peu de rap australien pour une société ((celle d'Isobel Vine) qui réserve les mauvaises pommes toujours aux mêmes...

Polar - Black Days

Tom Waits - Wrong Side of the Road

Miles Davis - Ascenseur pour l'échafaud

Briggs - Bad Apples


Nos autres TOP 10

Chronique Livre : UN BILLET POUR L’INCONNU de Véronique Zaborowski Chronique Livre : LA BLANCHE CARAÏBE de Maurice Attia Chronique Livre : JE SUIS INNOCENT de Thomas Fecchio