Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Notre TOP 10 des romans noirs - Noël 2016

Notre TOP 10 des romans noirs - Noël 2016 sur Quatre Sans Quatre

photo extraite du film Silent Night


C'est la jolie suie de Noêl...

Ce ne sont pas des romans policiers et pas de thrillers non plus, les romans noirs occupent une place essentielle dans notre littérature préférée, ils décrivent le monde sous un angle particulier, pas le meilleur ni le plus réjouissant, mais ils parlent de faits que nous connaissons tous. L'univers des losers, des déclassés, des exclus, des embrouilles minables et des grandes histoires de famille avec cadavres froids dans les placard, tout est là, raconté avec talent et passion.

Des romans de tous les pays, sous toutes les latitudes, une seule constatation, les humains sont partout les mêmes. Du Brésil à l'Australie, de l'Espagne aux États-unis, en passant par la France ou la république Tchèque, un beau voyage que ce top qui porte un regard sur la société, les vies misérables et les aléas qui les rendent encore plus dures. Un voyage pas seulement dans l'espace d'ailleurs, mais aussi dans le temps, mon grand coup de cœur de l'année, L'affaire Léon Sadorski, une sale histoire située sous l'occupation mais tellement actuelle dans sa dimension politique, un vrai bijou à lire absolument. Comme les autres d'ailleurs, de grands romans très noirs et passionnants...

Les romans de cette liste sont classés par ordre alphabétique, c'est le seul classement sensé, ils sont tous excellents. Les liens sur les auteurs vous renvoient vers l'émission Des Polars et des Notes dans laquelle l'auteur est venu nous parler de son livre. Et, bien sûr, un petit bonus en prime, dix, ce n'est vraiment pas assez...

Bonnes lectures !


Le TOP 10

Bienvenue à Cotton's Warwick – Michaël Mention – Éditions Ombres Noire : Cotton's Warwick est un village abandonné de tous, au milieu de l'outback australien, les mines taries, la terre stérilisée par la pollution. Ne subsistent que 17 habitants, des vieux pour la plupart, poivrots, obsédés, méchants et dingues en général. Une femme aussi, Karen, qui doit éviter de se faire violer toute la sainte journée. Et un étranger sur le dos duquel on va coller bien vite la responsabilité de quelques morts suspectes aussi inhabituelles que déstabilisantes pour la communauté du ranger Quinn, flic et pasteur local, à la loi et la religion toute personnelle. Ces morts étranges sont le début d'un déchaînement hallucinant au cours duquel vont passer toutes les perversions humaines. Un roman noir baroque, déjanté, qui scotche le lecteur de bout en bout.

Cabossé – Benoit Philippon – Gallimard – La Série Noire : Raymond est moche. Déjà son prénom est pas top, alors il se fait appeler Roy. Ça fait quarante-deux ans qu'il se trimballe un tronche de tomate écrasée à Clermont. Par contre il est taillé comme un Minotaure, balèze, résistant, il gagne sa vie grâce à ses poings. Pas vraiment dans la boxe où sa carrière n'a jamais décollée mais dans le milieu où ses talents sont reconnus. Au hasard du web, il rencontre Guillemette qui sera sa lumière au bout du tunnel. Sa luciole tremblotante qui ne reculera pas devant sa bouille sinistrée et ses manières un peu rudes. C'est le début d'une magnifique histoire d'amour et de cavale...

F – Antônio Xerxenesky – Asphalte éditions : À vingt-cinq ans, Ana a tout vu. C'est une tueuse à gage d'exception, entraînée par des guérilleros. Cette jeune Brésilienne, formée à Cuba aux techniques de combat et d'élimination, a effectué ou assisté à des décapitations, des chutes mortelles, des exécutions pas balle, mais elle n'a jamais vu Citizen Kane, le chef d'oeuvre d'Orson Welles, considéré comme le plus grand film de tous les temps. Son commanditaire lui désigne justement le grand réalisateur comme sa prochaine cible et Ana, en grande professionnelle, se met à étudier dans les moindres détails la carrière du génie.

J'ai été Johnny Thunders – Carlos Zanon – Asphalte éditions : Monsieur Frankie est un ancien guitariste de rock ravagé par la came et la gnôle. En fin de cinquantaine, couvert de dettes et sans un rond, il revient vivre chez son père dans le quartier de Barcelone qui l'a vu grandir. Il est en quête de normalité. Un truc bien banal : bosser, rembourser ses créanciers, reprendre contact avec ses enfants en payant les arriérés de pension alimentaire, arrêter les toxiques. Il veut redevenir Francis, comme avant la folie des concerts, comme celui qu'il était avant de devenir Monsieur Frankie. C'est pas demander la lune quand même ? Mais rien ne sera simple dans ce magnifique roman noir.

L'affaire Léon SadorskiRomain Slocombe – éditions Robert Laffont – La Bête Noire : Avril 1942 : Paris reprend des couleurs après un hiver particulièrement rude, le souvenir de la drôle de guerre s'éloigne, l'Occupation s'installe. L'inspecteur principal adjoint Léon Sadorski est fier de lui et assez content de son sort. C'est un bon flic, enquêteur hors pair, il remplit plus que correctement sa fonction à la troisième section des Renseignements Généraux, il s'occupe du « rayon Juif ».

L'homme qui fouettait les enfants – Ernest J. Gaines – éditions Liana Levi : Brady Sims vient d'abattre son fils en plein tribunal. Juste après la sentence qui condamnait celui-ci à la chaise électrique pour braquage et meurtre. Il lui a juste collé une balle dans le corps et a menacé les adjoints du shérif présents : ils doivent dire à celui-ci que Brady a besoin de deux heures avant d'être arrêté. Rien d'autre, pas d'explication quant à l'emploi de ce délai, et il est parti.

Là où les lumières se perdent – David Joy – Sonatine Éditions : Jacob McNeely a un énorme problème : il est le fils de son père, Charly McNeely. Celui-ci est le caïd craint et respecté de la drogue dans ce coin paumé des Appalaches, en Caroline du Nord, et le jeune homme est pris entre deux feux. Soit il assume sa part d'héritage, violences et paranoïa comprises, soit il reprend son idylle avec Maggie Jenkins dont il est dingue amoureux depuis sa plus tendre enfance. Les deux sont inconciliables, Jacob refusant d'entraîner la jeune fille dans le bourbier que sera sa vie s'il décide de suivre les traces sanglantes de son géniteur...

La tête de l'anglaise – Pierre D'Ovidio – Jigal Polar : Une ferme, pauvre, isolée, un canton agricole comme tant d'autres. Joël est un taiseux, il a souffert mille tourments dans ce lieu, infligés par un père violent, une brute sans états d'âme : le Criant. Ancien héros de la résistance, sergent-chef en Algérie, du genre à bouffer du fellouze matin, midi et soir et à se torcher avec la convention de Genève, un dur qui applique à ses enfants les mêmes méthodes que dans le djebel. À sa mort, Joël quitte l'usine et reprend la ferme avec sa femme. Le paysan discret va peu à peu entrer en ébullition, il va se libérer de tout, sa famille, son travail, le fric, ceux qui se moquent de lui au village jusqu'à la folie...

La vallée des ombresXavier-Marie Bonnot – Belfond : Après vingt ans d'absence, René Vasseur revient dans la vallée perdue qui l'a vu naître, il est là pour assister son père, Roger, ancien responsable de la CGT locale, défenseur acharné des travailleurs de l'aciérie, unique pourvoyeuse d'emploi du coin. Tyran domestique, négociateur obstiné et talentueux, le vieux n'est plus que l'ombre de lui-même, bouffé jusqu'à l'os par un cancer. René n'est plus le garçon craintif et un peu lâche qui a quitté les lieux, il a vécu l'enfer et en est miraculeusement sorti, enfin presque...

Tout ce qu'on ne s'est jamais dit – Celeste Ng – Sonatine éditions : 1977 : Lydia Lee n'a que seize ans. Elle est morte et gît au fond du lac qui jouxte la demeure de sa famille. Son père, James, d'origine chinoise, est professeur d'université. Sa mère, Marylin, américaine, blanche, a dû abandonner son rêve d'être médecin parce qu'elle était une femme.
Lydia a-elle été victime d'un tueur en série ? S'est-elle suicidée ? Et pourquoi ? Elle avait un avenir tout tracé de scientifique, était aimée, adorée même, de ses parents...


Bonus

L'installation de la peur – Rui Zink – Agullo Fiction : Deux agents de l'état débarquent au domicile d'une femme avec pour mission l'installation de la peur. Ce n'est pas un gadget, c'est une obligation légale. Accepter cette intrusion est un acte patriotique essentiel pour le pays afin de conserver un statu quo social bénéfique à tous. Ces hommes vont former leur « cliente », instiller de l'angoisse en abordant toutes les causes de terreur de l'enfance à la vieillesse, en détaillant le climat économique, politique, les maladies, le chômage, les guerres... L'émetteur ne fait pas tout, encore faut-il que le récepteur soit performant, reçoive et propage correctement la peur officielle...

Le printemps des corbeaux – Maurice Gouiran – Jigal Polar : Mai 1981, entre les deux tours de l'élection présidentielle, Mitterrand est aux portes du pouvoir. Les nantis se carapatent, les pauvres se prennent à rêver. Il flotte une drôle d'atmosphère sur la France, entre trouille panique absurde et espoir qui n'ose encore dire son nom. Louka, jeune étudiant en informatique marseillais ne se sent pas vraiment concerné, il a besoin de thune rapidement. Il a bien une petite combine maligne qui lui rapporte un peu mais il vise plus gros. Les faces cachées de la République comme toujours avec Maurice Gouiran, l'affaire Papon, les archives secrètes, les mains sales du pouvoir, admirablement bien racontées comme toujours par cet auteur.

Planète Vide – Clément Milian – Éditions Gallimard - Collection La Série Noire : Patrice Gbemba, alias Papa, est un jeune garçon de onze ans qui ne se sent pas à l'aise sur la Terre. Mais alors pas du tout. Pas à cause de la planète elle-même, mais de ses habitants. Il est immensément seul, harcelé au collège, méprisé des adultes comme des autres enfants, il ne rêve que de galaxies, de fusées, de beauté du cosmos. Le problème, c'est « les autres », ceux qui le traquent, le maltraitent, l'humilient. Papa se méfie des groupes. Pourtant jamais il ne pensait pouvoir tuer... et qu'il lui faudrait courir beaucoup et longtemps...


YAPUKA

Vous dépêcher, maintenant que cette dernière sélection est parue, de choisir dans tous les Top 10 de cette fin d'année et vous précipiter pour acheter ou vous faire acheter le bouquin de vos rêves. Près de cinquante romans proposés en quatre articles, vous devriez trouver votre bonheur.

Quatre Sans Quatre vous souhaite de bonnes lectures et d'excellentes Fêtes de fin d'année !


pour retrouver nos précédents TOP 10

Chronique Livre : RETOUR À DUNCAN'S CREEK de Nicolas Zeimet Chronique Livre : INDOMPTABLE de Vladimir Hernandez Annonce : PEACE AND DEATH de Patrick Cargnelutti