Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Quatre Sans Quatre :
Actu 4 - avril 2018

Quatre Sans Quatre : Actu 4 - avril 2018 sur Quatre Sans Quatre

Fil d'avril à découvrir !

Des centaines et des centaines de polars, thrillers, romans noirs paraissent chaque année et il nous est bien entendu impossible de tous les lire attentivement et d'écrire un article sur tout ce que nous recevons.

Deux yeux ne fonctionnant, hélas, que simultanément, et les malheureuses vingt-quatre heures de chaque journée ne suffisant plus à éviter l'effondrement de piles à lire himalayennes à l'architecture pisane, le sacro-saint principe de précaution nous commande de prendre des mesures !

D'où l'idée de cette nouvelle rubrique, Quatre Sans Quatre - Actu dans laquelle nous vous ferons un petit topo des nouveautés du mois précédent.

En espérant que vous y piochiez d'excellentes idées et que vous passiez en leur compagnie de trépidants moments de lecture !

La rédaction


MADE IN SWEDEN - Anders Roslund et Stefan Thunberg – Éditions Actes Sud – collection Actes Noirs - 656 p. 4 avril 2018
Traduit du suédois par Frédéric Fourreau

Une fratrie, soudée par une enfance passée auprès d’un père violent et d’une mère qui n’a pas su les défendre, se lance dans une série de braquages qui défient ce que la Suède a jusque là connu de pire. Rien ne les arrête : trois frères prêts à tout, unis à la vie à la mort, et leur ami Jasper, ancien militaire au savoir tactique indispensable vont aller jusqu’à faire chanter le gouvernement suédois…

À leur poursuite, un flic obstiné, John Broncks, que la difficulté stimule plus qu’elle ne le démotive.
Ecrit par un journaliste d’investigation et un scénariste scandinave célèbre pour son travail mais aussi pour ses … trois frères et son père qui ont écumé la Suède pendant deux ans. Seul Stefan n’a pas fait partie du gang, et il raconte, sous le masque bien transparent de la fiction, ses années 90.
Deuxième tome à paraître... Les Dûvnjac will be back.


LE BRACELET - Andrea Maria Schenkel – Éditions Actes Sud – 400 p. avril 2018
Traduit de l’allemand par Stéphanie Lux

1938, à Munich. La famille Schwarz sent le vent mauvais du nazisme et décide d’émigrer tant qu’il en est encore temps, évidemment bien consciente que le père, juif, ne sera pas protégé par la religion catholique de la mère Grete. Enfin, ils trouvent un bateau en partance pour Shangai, et vont tenter de se mettre à l’abri des persécutions qu’ils pressentent. Au dernier moment, le père, parce qu’il ne peut désespérer d’un pays pour lequel il a fait la guerre de 14, décide de rester, laissant sa femme, sa fille Ida et son fils Carl partir seuls.

1938, une jeune femme, Erna, est expédiée par sa mère chez sa tante Marga, à Munich. Elle va vivre aux côtés de cette femme étonnante qui pratique des avortements clandestins et le spiritisme pour la bonne société munichoise en mal de frissons.
Cependant, une amie de Marga veut adopter un bébé. Marga intercède en sa faveur et lui obtient cette faveur assortie du droit d’épouser son compagnon, soldat exerçant plus tard la médecine à Dachau.

1945. La guerre terminée, la mère et la fille vont rejoindre le père qui a survécu bien qu’interné à Dachau. Cependant Carl refuse de rentrer, écoeuré et incapable de jouer les réconciliations et de vivre comme s’ils n’avaient pas été proprement abandonnés et par leur père et par leur patrie.
Il s’exile aux Etats-Unis et s’y installe.

Des années plus tard, en 2010, il est contacté par un homme qui vient, de la part du Musée de l’Holocauste, lui poser des questions, et lui donner l’occasion de faire des découvertes qui vont l’amener à bouleverser ses certitudes.

Destins entrecroisés et roman bouleversant, le passé recèle des secrets qui modifient à jamais ce que l’on tenait pour la vérité.


ÉCLOSIONS - Ezekiel Boone - Éditions Actes Sud - collection Exofictions - 368 p. avril 2018
Traduit de l’anglais EU par Jérôme Orsoni

Attention, premier tome !

Thriller apocalyptique ! Roman choral comme les Américains savent en faire, jugez plutôt : des survivalistes, la présidente des EU, un milliardaire et des pin-ups en balade, un agent du FBI, et une spécialiste des araignées…

L’Inde, la Chine, les Etats-Unis, le Pérou avec les pistes de Nazca, une île écossaise…
Qu’est-ce donc qui réuni tous ces lieux et toutes ces personnes ? Oh mon dieu oui, vous venez de comprendre, mais oui ! Géantes et carnivores, féroces, monstrueuses… arachnophobes, vous voilà avertis !

Comme toujours, le plaisir est de voir la façon dont la menace réduit l’humanité à une foule hurlante, terrifiée et incapable de se sauver du danger… Tandis que les scientifiques planchent à toute vibrure, les politiciens montrent leur inefficacité et les pires comportements prennent la place des attitudes policées et urbaines. Les tensions entre les hommes ne vont cesser de s’accroître… et les bébêtes de grossir, ainsi que leur appétit !
Jolis et doux rêves les amis !


APRÈS LA FIN - Sarah Moss – Éditions Actes Sud - 407 p. mars 2018
Traduit de l’anglais par Laure Manceau

Adam est historien de l’art, il donne quelques cours à la fac et prépare un projet concernant le bombnardement de la cathédrale de Coventry par les Nazis et sa reconstruction dans les années 50, mais surtout, avant tout, c’est un père au foyer heureux de l’être. Sa femme, Emma, est médecin, débordée, épuisée, absolument dévouée à son travail.
Adam s’occupe de la maison et des enfants, ce sont ses priorités, il n’a pas besoin de rapporter un salaire conséquent à la maison. Libéré de la pression économique, il se sent libre et satisfait de son choix de vie libre de se consacrer à ses deux filles Miriam, 15 ans, et Rose, sa cadette de 8 ans.

Mais voilà, Miriam a un problème de santé : son coeur bat irrégulièrement et parfois, s’arrête même de battre, trop peu de temps pour être fatal mais suffisamment pour que la vie devienne fragile et que la peur soit la compagne permanente du père. A partir de maintenant, chaque instant est compté, plus rien n’est léger et frivole, la perspective de la mort s’étend à Rose, bien sûr. Qui sait si ce n’est pas la mort prématurée de la mère d’Adam qui est à l’origine du mal dont souffre Miriam. Avoir des enfants et les voir mourir, savoir qu’à tout moment ce coeur chéri peut cesser de battre…
C’est le point de vue d’Adam qui est adopté, infiniment proche, aimant, tendre et insupportablement angoissé, incapable de se préparer à l’intolérable.

Miriam est une jeune fille d’aujourd’hui, que le traitement exaspère parce qu’il est la marque de sa fragilité, un esprit contestataire plein de force et de vivacité, une grande intelligence militant pour le droit à la différence, athée et féministe. Sa remise en cause de son pays et de la société est implacable, sa vigueur contrastant avec sa maladie chronique dont les médecins ne peuvent dire d’où elle provient.

Dans le quotidien fissuré d’Adam, seules ses études et son travail d’historien de l’art sont un havre de paix et d’harmonie où trouver de quoi reconstruire le quotidien – le parallèle avec le sujet d’étude est magnifique. Un beau roman sur l’amour filial, sur la jeunesse d’aujourd’hui aussi, forte et lucide, bien plus apte au combat qu’on ne l’imagine.


LES DÉTECTIVES DU YORSHIRE - Tome 1- Rendez-vous avec le crime - Julia Chapman – Éditions Robert Laffont – collection La Bête Noire – 408 p. avril 2018
Traduit de l’anglais par Dominique Haas

Samson O’Brien vient d’être obligé de quitter la police et va s’installer dans le Yorkshire, à Bruncliffe, sa ville natale pour y fonder l’Agence Dales et devenir détective privé. Dans le même temps, il essaie de se battre pour que être disculpé de ce qui lui a valu sa radiation. Mais, à Bruncliffe, il n’est pas du du tout le bienvenu, car on n’y aime pas les fauteurs de trouble et Samson, avec sa moto rouge et son passé sulfureux, a bien le profil de celui par qui le malheur arrive.

Delilah Metcalf (Delilah, Samson, hmmmm, oui oui, comme dans une vieille chanson de Sheila, l’opéra de Saint-Saëns aussi, c’est vrai, Rubens et puis la Bible aussi, pas faux, pas faux. J’en vois qui ont de la culture, là-bas au fond !), elle, ne coupe pas les cheveux en quatre, et gère tant bien que mal son site de rencontres amoureuses. Plutôt mal que bien car elle frise la faillite, il s’en faut d’un cheveu. Il faut dire qu’elle a bien du mal aussi avec son chien Tolpuddle qui fait à peu près n’importe quoi.

Pour gagner un peu d’argent et sauver son entreprise, la voilà qui loue la rez-de-chaussée de son immeuble, et à qui ? Mais oui, à Samson !

Tout va plutôt bien jusqu’au moment où la première enquête de Samson le mène droit à l’agence de Delilah. Les deux voisins vont donc s’embrouiller totalement avant de se rendre compte qu’ils doivent unir leurs forces pour résoudre le mystère qui entoure des décès de clients de Delilah. Mais ces deux-là peuvent-ils seulement s’entendre ?

Un moment amusant et léger à suivre une enquête échevelée. Et ce n’est que le tome 1 !


 Pour retrouver toutes les Actus parues sur Quatre Sans QuatreICI


photo : Quatre Sans Quatre

Quatre Sans Quatre : Actu 6 - mai 2018 Quatre Sans Quatre : Actu 5 - avril 2018 Quatre Sans Quatre : Actu 3 - Collectif L'Assassin Habite Dans le 29 !