Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Roman Graphique :
BOOTBLACK de Mikaël - Tome 2

Roman Graphique : BOOTBLACK de Mikaël - Tome 2 sur Quatre Sans Quatre

Présentation du tome 1

Sur le front, en 1945, la guerre ne laisse que mort et désolation dans son sillage. Al, soldat américain, seul rescapé de son unité́, enterre ses compagnons... Entre ces tombes de fortune, une question l’envahit : qui est-il vraiment ?

Un mot surgit des profondeurs de sa mémoire... Altenberg. Le nom du village natal de ses parents, en Allemagne ; son prénom. Et puis l’altercation avec son père, la fugue et, lorsqu’il rentre chez lui, les flammes. Il a 10 ans, il ne lui reste que la rue et l’amitié́ de Shiny.

Débrouillards, les gamins survivent en cirant les chaussures des cols blancs, mais quand Al croise le regard de Maggie, il comprend que « ca », cette vie-là, ne peut pas suffire. Alors, Al prend son destin en main...

1


Le tome 2

Allemagne, 1945.

Les troupes américaines traquent les derniers soldats ennemis.

Dans leurs rangs, un homme n'a pas fait le deuil de son passé.
Ancien cireur de chaussures sur les trottoirs de New York, un Bootblack, il est né sous le nom d'Altenberg, mais il préfère qu'on l'appelle Al Chrysler.

Pour oublier l'horreur de la guerre, Al se réfugie dans ses souvenirs, à l'époque où il n'était qu'un gamin des rues de Manhattan.

Avant de s'engager, il a passé dix années en prison. Aujourd'hui, il a 25 ans. La femme de sa vie, Maggie, n'est plus qu'un reflet dans sa mémoire. Tous ses copains sont morts. Tous, sauf un, « Diddle Joe », qu'il revoit sur le front.

Leurs retrouvailles seront brutales : Al découvre que « Diddle Joe » les a trahis...

4


L’avis de Quatre Sans Quatre

Al Chrisler traîne sa déprime sur le front de l’ouest, ou ce qu’il en reste. Au début de ce tome 2, seul rescapé de sa compagnie, il est affecté sur le front sud alors qu’il comptait bien partir pour le nord, ce qui n’arrange pas son humeur. Ce hasard des décisions militaires va faire basculer toute son histoire. L’armée allemande n’a plus que des adolescents ou des vieillards à opposer aux GI’s, c’est dire si Al a le temps de ressasser les dix années de prison effectuées avant son engagement, ruminer ses souvenirs, ses deuils et son terrible désir de vengeance à l’encontre de Diddle Joe qui a trahi toute sa petite bande. Il n’y a presque plus que cette sombre énergie qui le tient debout. La guerre et la vie réservent parfois des surprises étranges pour qui sait garder les yeux ouverts...5

D’une époque à l’autre, Mikaël promène son héros à la recherche de son passé et de lui-même, de la boue des camps de soldats aux rues sordides de New York des années 30. Il excelle tout autant sur les plans larges que dans le dessin très fin de menu détails, donnant toute sa crédibilité à son histoire. La couleur sépia des images d’avant-guerre permet de savoir immédiatement que l’on a voyagé dans le temps, le trait se fait moins net, cet ancien New York, comme de lointains, un brin onirique lorsqu’Al s’imagine dominer la ville. 

2

Le scénario de Bootblack respire le roman noir de bout en bout, la tragédie et le destin pourri, dès la naissance, de ces gamins des rues. Mikaël joue habilement du passage entre les différentes époques afin de faire monter le suspense, et de mieux surprendre encore son lecteur par un dénouement tout à fait inattendu. Les années 30, tout comme le front en 1945, sont très minutieusement dessinés et mis en couleur.

8 

Des dessins aussi beaux que l’intrigue est sombre et tortueuse, ce roman noir graphique a tout pour plaire, à commencer par de superbes personnages !

6


Notice bio

Mikaël est un illustrateur franco-canadien autodidacte. Auteur complet de livres pour enfants, il se lance dans la bande dessinée au début des années 2000 et, à partir de 2006, il se tourne vers un lectorat adulte, avec un graphisme plus réaliste. En 2010, il reçoit la mention spéciale du jury jeunesse du prix d’Ouessant, pour Félice et le flamboyant bleu (PLB). Entre 2013 et 2015, il dessine Promise (Glénat), d’après un scénario de Thierry Lamy ; les deuxième et troisième volets remportent le Grand Prix de la ville de Québec en 2015 et en 2016. En 2017, Mikaël fait son entrée chez Dargaud avec le premier tome de Giant – un album récompensé́ par le prix BD RTL en 2018.

9


BOOTBLACK - Tome 2 - Mikaël - Dargaud Éditions - 64 p. septembre 2020

Toutes les illustrations sont extraites de l'oeuvre avec l'aimable autorisation des éditions Dargaud.

Roman Graphique : MALGRÉ TOUT de Jordi Lafebre Bande dessinée : PENDU HAUT ET COURT de Kraehn & Carloni Bande dessinée : GARAGE, SWEET GARAGE de Franck Margerin & Marc Cuadrado