Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Romans en Jeune et Noir :
COMMENT JE ME SUIS DÉBARRASSÉ DE MA MÈRE de Gilles Abier

Romans en Jeune et Noir : COMMENT JE ME SUIS DÉBARRASSÉ DE MA MÈRE de Gilles Abier sur Quatre Sans Quatre

photo : Flore Delain


Biographie

Gilles Abier est français, né à Paris en 1970. Il a étudié pendant 7 ans en Angleterre, puis au conservatoire d'Art Dramatique, une école d'écriture théâtrale et de mise en scène. Il publie son premier roman, Fausse compagnie, après avoir écrit une pièce pour la jeunesse. Il travaille aujourd'hui au Centre Pompidou et continue d'inventer des histoires pour adolescents et adultes


Le sujet

Cinq nouvelles racontent l'histoire d'enfants agacés par leur mère. L'une parce qu'elle la force à devenir championne de tennis, une autre ayant une mère qui pourrit son entourage sur Facebook, un qui a une mère folle amoureuse d'un homme, jusqu'à dormir devant chez lui pour qu'il lui ouvre, puis un qui n'aime pas sa mère car elle est laide, bête et pauvre.

Les quatre adolescents racontent comment ils se sont débarrassés de leurs mères, puis leur rencontre à la fin pour résoudre une enquête sur un garçon de 6 ans qui prétend avoir tué sa mère.


Résumé des nouvelles

Dans la première nouvelle, Étienne a une mère très possessive, elle déteste quand il a une petite amie, mais elle est encore pire avec son copain à elle. C'est déjà le quatrième qu'elle a eu mais Simon, son dernier copain, rompt avec elle. La mère d'Etienne n'accepte pas quand il lui dit que c'est fini. Alors elle s'obstine à le récupérer, elle dort sur son paillasson, essaye de convaincre son patron de le virer, lui vole ses affaires pour finalement les brûler. Etienne va tout prendre sur lui alors il cherche un moyen de s'en débarrasser…

La deuxième nouvelle raconte l’histoire de Jessica. Sa mère, sans lui avoir demandé son avis, l'inscrit à tous les tournois de tennis. Mais parfois Jessica est fatiguée. Dans ces moments-là, sa mère va mettre de la drogue dans la gourde de ses adversaires en cachette. Lorsqu'elle découvre ça, Jessica hésite à la dénoncer. Elle change d’entraîneur pour s'éloigner de sa mère, mais, malheureusement, ce n'est pas suffisant…

La troisième nouvelle raconte celle de Solène qui est moins proche de ses amis que sa mère l'est car elle lui pourrit son entourage FaceBook. Solène ne peut plus aller dans une soirée sans croiser sa mère, elle apprend des choses qui la concerne elle et ses amis après elle… Pour remédier à ça, Solène va essayer de la ridiculiser dans une soirée où elle sera invitée avec son stagiaire, Pablo, un homme très beau et élégant. Mais la soirée ne va pas se passer comme prévu…

Dans la quatrième, le personnage déteste sa mère pour trois raisons différentes : il prétend que sa mère est « moche, bête, pauvre…”. Il va essayer de s’éloigner d'elle juste pour ces motifs, des raisons plutôt courantes et peu importantes mais il en a marre de la honte que lui procure sa mère.

Dans la cinquième, Etienne et Lydie, sa petite amie actuelle, sortent d'un concert. Etienne croit entendre un bruits de chat sous sa voiture, il trouve un enfant de 6 ans qui ne veut parler qu’à Lydie car, quand Etienne lui parle, il fonce tête baissée, mais il percute le ventre du frère de Jessica. Les deux personnages des deux premières nouvelles font connaissance. Le frère de Solène est gay, va chercher Alex qui est tout seul assis, Etienne et Jessica font connaissance avec Alex. Mathis, l'enfant de 6 ans prétend qu'il a tué sa mère sans le faire exprès. Alors les personnages se rendent à l'hôtel où dort Mathis. Mais il n'ont pas le code pour entrer. C'est alors que Solène arrive, car elle revient aussi du concert avec une amie. Elle dort également dans cet hôtel et connaît Mathis. Les personnages principaux entrent alors dans l'hôtel puis dans la chambre de Mathis. Et….


L'image

Pluie-soleil

En second plan, un ciel bleu car finalement, comme dans beaucoup de bonnes histoires, au fond, tout est bien qui finit bien.


Mon avis

Les quatre premières nouvelles ne m'ont pas beaucoup plu. Je préfère les romans humoristiques ou d'aventures plutôt que dramatiques. De plus, il n'y a pas beaucoup de choses qui m’intriguent. Je l'ai trouvé assez long à lire. Mais le roman est très bien écrit, l'histoire bien trouvée mais ce n'est pas mon style. Le fait de se disputer avec ses parents est une chose qui m'arrive rarement alors je ne comprends peut-être pas très bien qu'il y puisse y avoir des gens qui se disputent avec leurs parents souvent et qu'ils puissent se projeter à la place des personnages.

En revanche j'ai bien aimé la cinquième nouvelle. Elle a du suspense, elle est intrigante, la conclusion est assez drôle, malgré les mauvaises circonstances.

Au final je l'ai trouvé long mais le fait d'avoir réuni les quatre personnages qui enquêtent sur Mathis m'a donné une meilleure opinion du livre.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Jessica, elle est timide, sportive et intéressante. Elle aime sa mère dans le fond du fait qu’elle n’a pas dénoncé sa mère dès la première fois et qu’elle la fait la deuxième fois, à moitié a contre coeur.

Etienne est un personnage intéressant aussi car il est patient même quand sa mère le pousse à bout. Il ne dit jamais de propos abusifs, rien n’est exagéré dans ce qu'il dit.

La nouvelle avec Solène ne donne pas beaucoup d'informations sur elle, malgré le fait qu’elle ne peut absolument pas avoir sa mère dans son entourage, ce qui fait d’elle un personnage un peu exagéré, au contraire d’Etienne, d’après moi

Alex, lui, est totalement mauvais envers sa mère. Même si sa mère est moche, bête, pauvre, ce n’est pas une raison, d’après moi, pour la détester car elle peut tout de même être gentille, ce qui donne une mauvaise opinion sur lui.

Mathis m’a assez surpris quand il prétend avoir tué sa mère. Il fait croire qu’il ne l'a pas fait exprès en jouant très bien son rôle alors qu’au final il essayait juste, lui aussi, de se débarrasser de sa mère.


La musique

J’ai choisi cette musique car elle est quelquefois gaie, quelquefois triste. Elle parle surtout d’un adieu trop rapide entre le chanteur et sa femme dont la vie a été courte. Il en a eu tout de même assez en si peu de temps. Cela rappelle les adolescents des nouvelles qui ont eu assez de leur mère trop tôt.

Pink Floyd - Summer '68


COMMENT JE ME SUIS DÉBARRASSÉ DE MA MÈRE - Gilles Abier – éditions Acte Sud – Collection Junior – 123 p. mai 2015

Romans en Jeune et Noir : LA VITESSE SUR LA PEAU de Fanny Chiarello Romans en Jeune et Noir : PARMI LES VIVANTS - Tome 1 : Abel de Valie Le Gall et Alex Cousseau Romans en Jeune et Noir : PLUS DE MORTS QUE DE VIVANTS de Guillaume Guéraut