Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Romans en Jeune et Noir :
LA VITESSE SUR LA PEAU de Fanny Chiarello

Romans en Jeune et Noir : LA VITESSE SUR LA PEAU de Fanny Chiarello sur Quatre Sans Quatre

photo : Flore Delain


L'auteur ?

Fanny Chiarello est une romancière française née en 1974 à Béthune.

Elle a d'abord publié quelques nouvelles puis est passée au roman en 2000. Elle a aussi écrit des poèmes et un recueil microfictions, entre autres aventures littéraires. Elle publie aux éditions de l'Olivier depuis 2010 et son roman Dans son propre rôle (2015) a obtenu le prix Landerneau Découvertes et le prix Orange du livre.


Aimer ou ne pas aimer ?

Ce livre nous plonge dans une histoire réelle. Nous pouvons alors nous mettre à la place de la petite fille, Elina. En effet, ayant perdu sa mère, Elina nous raconte son histoire quelques années après.

Elle a pris des habitudes sans sa mère pour essayer de combler ce vide qui lui paraît énorme. Pourtant, grâce au remède qu'elle a trouvé, celui de courir, cela lui semble plus simple. Elle décide de courir dans le sens inverse de tout le monde, c'est à dire dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Car, auparavant, elle voyait tout les coureurs le faire dans le sens des aiguilles d'une montre, comme s'ils voulaient accélérer le temps, alors qu'elle, au contraire, veut rattraper le temps car elle pense qu'en rattrapant le temps, elle verra réapparaître sa mère.

C'est pourquoi, j'ai apprécié ce livre, car, il y a une réelle question de philosophie sur le temps perdu. Ce livre est passionnant à lire, car ici, c'est une fille de 15 ans qui est la narratrice ce qui permet de nous mettre à sa place et d'imaginer nos réactions par rapport à ce qui est écrit dans le roman.

Cependant, je suis restée sur ma faim, car je suis déçue qu'il n'y ait pas de suite à l'histoire, j'aimerais donc, qu'il existe un tome 2 de ce livre.


Une histoire

Après la mort accidentelle de sa mère, Elina refuse de parler avec qui que ce soit, ses professeurs, ses camarades de classe, son père, tous démunis face à ce mutisme. Sa grand-mère est la seule personne avec qui elle accepte volontiers de communiquer, symbole de transmission et lien avec la mère disparue.

Elle possède un refuge, un banc où elle vegète parmi les plantes. jusqu’au jour où elle se met à courir. Elina s’absorbe dans cette activité, aidée en cela par Violette, mystérieuse marathonienne en fauteuil roulant.

On peut trouver un peu miraculeuse la rencontre avec Violette qui boucle la question de la mort de sa mère.


L'image

 Rjn


Un extrait

« Je n'ai jamais su exactement comment c'était arrivé, j'ai entendu tant de versions différentes que j'ai fini par les oublier toutes. Assez d'histoires, j'ai beau me rappeler chaque détail de ce qui a précédé l'accident,ce qui s'est passé ensuite, hors de mon champ visuel, restera toujours aussi flou. Tu m'as accompagnée chez papa et nous nous sommes dit à la semaine prochaine. Je ne t'ai pas recommandé de faire bien attention sur la route,ce sont les parents qui répètent ce genre de choses aux enfants et non l'inverse. Tu souriais quand tu m'as fait signe au coin de la rue. Puis tu as tourné. Ensuite, je ne sais plus rien. J'ignore si tu as bien roulé paisiblement et allègrement, si tu étais plutôt contemplative ou joyeuse, juchée sur ta bicyclette.
Soudain, tout s'est arrêté, je ne sais pas pourquoi ni comment. Il y a tant de manière de poser un point final. » (p.5)


Un son

Il s'agit de la bande originale du roman de Fanny Chiarello

Julia Fischer Quartett - Franz Schubert - Der Tod und das Mädchen -Andante con moto


Un dernier mot ?

« Tu as le droit de vivre. Tu en as le devoir. »

« La douleur, c’est le danger, quand on est en vie. »

« Rien de ce qui est émotif ne peut être faux, puisque l’émotion n’est pas une question de vrai ou de faux. Le raisonnement le plus imparable ne changerait rien à ce que j’éprouve. »

« A la force de tes bras et de tes jambes, pour la première fois depuis plus d'un an, j'ai ressenti la vitesse sur ma peau. »


LA VITESSE SUR LA PEAU - Fanny Chiarello – Éditions du Rouergue – 176 p. septembre 2016

Romans en Jeune et Noir : PARMI LES VIVANTS - Tome 1 : Abel de Valie Le Gall et Alex Cousseau Romans en Jeune et Noir : COMMENT JE ME SUIS DÉBARRASSÉ DE MA MÈRE de Gilles Abier Romans en Jeune et Noir : PLUS DE MORTS QUE DE VIVANTS de Guillaume Guéraut