Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Série Télé :
True Detective, un pilote de Formule 1

Série Télé : True Detective, un pilote de Formule 1 sur Quatre Sans Quatre

True Detective est la petite dernière des séries HBO (oui, oui, la chaîne à l'origine de The Wire, des Sopranos, Boardwalk Empire, Treme, Game of Throne...excusez du peu) dont le pilote a été diffusé le 14 janvier dernier.

Dès le générique, magnifique, on sait que la qualité de la prod est toujours au rendez-vous. Créée et réalisée par Nick Pizzolato, True Detective est partie pour 8 épisodes d'une soixantaine de minutes pour cette première saison.

Il est prévu que chaque saison traite un grand crime ou criminel et donc un changement complet de casting et d'ambiance. C'est une excellente idée qui nous évitera les saisons superflues de héros ne sachant disparaître avant l'épisode de trop.


Le pitch

Marty Hart et Rustin Cohle sont deux inspecteurs qui ont enquêté en Lousiane, en 1995, sur un meurtre particulièrement glauque. Une jeune femme a été assassinée dans une plantation de cannes à sucre et est au centre d'une mise en scène très élaborée aux relents satanistes. Ils sont interrogés en 2012 par deux enquêteurs noirs (ce n'est pas anodin) qui reprennent le dossier suite à un meurtre récent étrangement semblable.

Marty Hart (Woody Harrelson) est un redneck du cru répondant à tous les clichés de ce genre de personnage, « un gars normal mais avec une grosse queue » comme il se définit. Vie de famille, enfant, raisonnablement religieux, pas trop compliqué
Rustin Cohle (Mathtew McCaunaughey) vient lui du sud Texas.

C'est peu dire qu'il est énigmatique : en trois mois son coéquipier n'a rien pu tirer de lui sur sa vie personnelle. Il se trimballe partout avec un grand cahier de compte pour prendre ses notes et est vite surnommé The Taxman (le percepteur) par ses collègues. Pas de famille, philosophe pessimiste, agnostique, inquiétant, lorsqu'il se décide enfin à parler de lui, Marty préfère lui demander de se taire tant leurs deux mondes sont antagonistes.

Interrogés séparément, les deux anciens équipiers vont évidemment livrer deux versions de l'ancienne enquête, versions intimement liées à leurs personnalités et leur évolution au cours de toutes ces années.


Ce qu'on en pense

On est là clairement dans la veine des grandes séries policières à la The Wire, celles du travail de terrain, de l'intuition des grands flics, des personnages hors normes, des lenteurs du boulot de flics. L'affaire de 1995 est le rêve/cauchemar de tout enquêteur qui se respecte, le gros cas bien gore, la mise en scène dingue qui va lui permettre d'exprimer tout son talent, le cas légendaire qui fait et défait les carrières.

Ce genre nécessite également un personnage charismatique et Rustin Cohle remplit ce rôle à merveille. Il occupe entièrement l'écran, l'histoire, quasiment aussi inquiétant que le meurtrier, même les scènes où il n'est pas présent portent son empreinte. Tout en maîtrise, il étonne autant dans son personnage de flic hanté de 1995 que dans celui de rebelle déjanté et capricieux de 2012.
Les images et la réalisation sont superbes, sobres, rien n'y est gratuit, on sent qu'il ne faut rien laisser de côté, tout fait sens, tout est aussi dans le détail, gardez l'oeil vif!

Un pilote à suivre ! Evidemment, on reviendra sur l'ensemble de la saison au coup de sifflet final mais True Detective fleure déjà bon la série culte! 

Un petit bonus, les musiques de chaque épisode sont proposés sur le site de la série.


Série télé : The Knick Séries télé : The Leftovers Série télé : Happy Valley, un petit coin pas si heureux que ça ...