Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Top 10 :
Les romans noirs de l'été 2019

Top 10 : Les romans noirs de l'été 2019 sur Quatre Sans Quatre

Black-out...

Il était pourtant beau. Et gentil. Enfin, il l’avait été.
Ils en avaient fait des rêves, tous les deux, main dans la main. Quelques-uns avaient survécu les années. Juste quelques-uns. Toujours ça de pris.

Elle le regardait depuis le seuil du salon. La télécommande sur le ventre, il avait renversé la tête et ronflotait doucement devant le match de tennis. Il n’y comprenait pas grand-chose, mais le bruit de la balle et les OOOOH et AAAAH des spectateurs et le débit en continu des commentateurs le berçaient agréablement. Pas les matchs de femmes, par contre, ah ça non, avec leurs cris d’animales en train de chier leur portée de lardons, ah non. Et puis leurs grosses cuisses, là, ça le débectait. Mais pas tant que le foot féminin. « Le foot FÉMININ ! C’est pas la place des gonzesses d’être sur un terrain, y a la bouffe à faire déjà. C’est toutes des gouines, c’est ça, le truc. »

Elle n’avait plus depuis longtemps la moindre envie de le contredire, il avait l’argument frappant, et elle en avait assez de parler d’escaliers et de marches malencontreusement loupées à sa voisine. À la place, elle avait découvert la lecture. Un bon roman et hop ! Elle se retrouvait comme par magie dans un de ces pays trop éloignés, trop chers, trop touristiques et où on ne pouvait sans doute pas manger de steak frites ni boire de bière correcte.

Elle allait justement profiter de sa sieste pour avancer dans sa lecture, un gros pavé emprunté à la bibliothèque, avec une couverture en carton magnifique incrustée de lettres dorées, une merveille. Une saga intense avec force trahisons, amours impossibles et coups du sort, elle avait déjà avalé les deux premiers tomes comme rien.
- Dis-donc, là, t’es sourde ? Faut qu’j’aille me la chercher tout seul ma binouze ? Oh ? Tu lèves ton cul un peu là ?
Mince, elle était tellement absorbée qu’elle n’avait pas réagi tout de suite. Et le voilà qui venait lui hurler dessus, postillonnant furieusement sur sa page.

Elle referma tranquillement l’épais volume en prenant bien soin de placer le beau marque-page qu’elle s’était offert quelques années auparavant, celui avec son prénom et sa signification, et, l’empoignant à deux mains, elle s’en servit comme d’une grosse brique, heureuse de voir que la lecture menait aussi à ça, finalement. Il tomba sur le coin de la table et cessa illico de hurler et de bouger.
- Je finis mon chapitre et je m’y mets, murmura-t-elle, à peine essoufflée.

Bonnes lectures !


TOP 10

ABATTAGE – Lisa Harding – Éditions Joëlle Losfeld – collection Littérature Étrangère - 366 p. mars 2019
Traduit de l'anglais par Christel Gaillard-Paris : Nico vit en Moldavie. Quelques semaines avant ses treize ans, son père la retire de l'école et la vend à des trafiquants sexuels. Sammy vit à Dublin, elle a quinze ans et est pleine d'énergie. Sa relation avec sa mère alcoolique est si conflictuelle qu'elle finit par fuguer et par être exploitée dans un bordel. Le roman suit ces deux adolescentes tout au long de leur abominable parcours. Un très grand livre, magnifiquement écrit, qui vous hante longtemps.

LA PLACE DU MORT - Jordan Harper – Éditions Actes Sud – collection Actes Noirs - 272 p. mars 2019
Traduit de l’anglais E.U. par Clément Baude : Polly est encore une petite fille qui ne se sépare jamais de son nounours, élevée sans beaucoup d’amour ni de tendresse par sa mère, mais plus pour longtemps puisqu’elle rencontre son père, part avec et apprend avec lui l’art dangereux et exaltant de se jouer de dangereux mafieux qui le recherchent pour le tuer, pour les tuer même maintenant, car on sait s’adapter chez les tueurs, pas de problèmes.
La vie, la vraie vie, c’est d’abord risquer de la perdre, non ?
Un très beau roman avec un personnage d’enfant peu commun et captivant.

LA VAGUE - Ingrid Astier – Éditions Les Arènes – collection Equinox – 399 p. février 2019 : Sur la presqu’île de Tahiti, la fin de la route est le début de tous les possibles. Chacun vient y chercher l’aventure. Pour les plus téméraires, elle porte le nom de Teahupo’o, la plus belle vague du monde. La plus dangereuse aussi. Hiro est le surfeur légendaire de La Vague... Arrive Taj, un Hawaïen sous ice, qui pense que tout lui appartient. Mais on ne touche pas impunément au paradis. Le combat du bien contre le mal, revisité sur la crête des vagues et dans un endroit paradisiaque, n'en est pas moins sauvage et sans pitié. Toujours aussi originale, Ingrid Astier excelle dans ce type de récit allégorique.

LE MAGICIEN - Magdalena Parys - Éditions Agullo – collection Agullo Noir - 512 p. janvier 2019
Traduit du polonais par Margot Carlier et Caroline Raszka-Dewez : le passé de l’Allemagne de l’Est n’a pas entièrement disparu avec la chute du mur et certains en ont gardé les preuves bien planquées… histoire que les nouveaux dirigeants, qui pensent avoir fait oublier leur passé de membres de la Stasi, puissent ne pas dormir sur leurs deux oreilles. Un roman à tiroirs, qui se balade entre le passé et le présent, le capitalisme triomphant et le communisme moribond et qui rappelle aux bourreaux leurs crimes d’hier, que leurs saloperies d’aujourd’hui ne réussissent pas totalement à masquer. Un beau roman bien noir.

MARATHON, FLORIDA - Carole Allamand - Éditions Zoe - 272 p. mars 2019 : Norma Salvatore se destinait à devenir infirmière, mais finalement, elle sera flic pour pouvoir enquêter sur la mort étrange, jamais résolue, de son frère, un journaliste spécialisé dans les sujets écologiques et qui venait de mettre au jour un réseau de corruption et de malversations. Des années après ce deuil qui a fait exploser sa famille, ce qu’elle va découvrir est bien éloigné de ce à quoi elle s’attendait. Suivi d’un texte qui éclaire, a posteriori, le premier, un roman noir élégant et qui maintient le suspense de bout en bout.

NADINE MOUQUE – Hervé Prudon – Éditions Gallimard – collection La Noire – 173 p. mars 2019 : Un matin, la mère de Paul meurt. Il décide de la garder dans sa chambre quelque temps pour ne pas rester seul. Mais le soir même il récupère, dans une benne à ordures, une jeune femme amnésique. Elle dit s’appeler Wanda, mais ressemble comme deux gouttes d’eau à la Hélène du feuilleton télévisé que tout le monde regarde à la cité... Un roman inclassable, torrentiel, émouvant, cynique, drôle, pathétique, vivant. Hervé Prudon était une voix à part, une voix d'une qualité exceptionnelle et Nadine Mouque est un texte qui le prouve.

PAR-DELÀ LA PLUIE - Víctor del Árbol – Éditions Actes Sud – collection Actes Noirs - 448 p. janvier 2019
Traduit de l’espagnol par Claude Bleton : deux pensionnaires d’une maison de retraite vont partir faire un dernier voyage, avant que les souvenirs se barrent définitivement, avant de ne plus pouvoir réparer les accrocs du passé.
Bien sûr que ça ne marche pas comme ça, mais il faut bien essayer, non ?
Une plongée dans l’Espagne franquiste, les morts de la vallée de Los Caidos, mais aussi dans les erreurs d’une longue vie commises par amour, par haine, par désespoir aussi. Un très beau roman, complexe et noir, tortueux et torturé, des personnages à la vie gâchée qui veulent avoir encore une chance, rien qu’une, la dernière...

TANGERINE - Christine Mangan – Éditions HarperCollins – collection HarperCollinsNoir - 320 p. mai 2019
Traduit de l’anglais (EU) par Laure Manceau : roman vénéneux, récit d’une vampirisation qui fait d’Alice, une jeune femme talentueuse et douce, fragile et frêle, la proie de Lucy, désaxée, dingue, machiavélique et manipulatrice.
L’amitié étudiante vire au cauchemar, Lucy ne lâche rien ni personne, jamais. Un parfum de Monsieur Ripley et de Rebecca, envoûtant et effrayant à la fois.

TOTAL LABRADOR – Jean-Hugues Oppel – Éditions La Manufacture de Livres – 296 p. février 2019 : Quel lien existe-il entre les éliminations ciblées des ennemis de l’Amérique par drone, la soif de vengeance d’un homme trahi par ses supérieurs et la nomination à la tête de la CIA par un clown mal peigné d’une nouvelle directrice sachant ce que torturer veut dire ? Une femme, apparemment. Lucy Chan, analyste à la CIA fraîchement promue officier, est confrontée au classique dilemme de la cause à défendre et des moyens à employer pour le faire. Un roman noir explosif, époustouflant, documenté, on y découvre une partie de la vérité d’aujourd’hui, et elle n'est pas rassurante...

WHITESAND - Lionel Salaün -Éditions Actes Sud - 256 p. mars 2019 : le passé n’est jamais mort, inutile de chercher à le fuir, c’est un leurre puisqu’il peut venir se matérialiser sous la forme d’un très beau jeune homme aux yeux verts rieurs et à la parole douce.
Dans le sud des Etats-Unis, où les hommes noirs se balancent encore parfois aux branches des arbres, une histoire de vengeance et de rédemption, d’amour aussi et avant tout, bien sûr.


Bonus

COMME LES LIONS - Brian Panowich – Éditions Actes Sud – collection Actes Noirs – 304 p. mars 2019
Traduit de l’anglais (E.U.) par Laure Manceau : Clayton, seul rejeton de son clan à être du bon côté de la loi et même à l’incarner, puisqu’il est shérif, va devoir lutter contre sa famille, pour protéger sa femme et son enfant.
Trahisons, luttes à mort, haines et jalousies, tous les ingrédients d’une tragédie stylisée et poignante.

ELLE LE GIBIERÉlisa Vix – Éditions Le Rouergue – collection Le Rouergue Noir – 141 p. avril 2019 : Qui était Chrystal ? Quels étaient les secrets de cette jeune femme ravissante, titulaire d’un master en neurosciences et qui aurait dû faire une chercheuse comblée ? Tour à tour, ceux qui l’ont connue répondent aux questions d’un mystérieux enquêteur. Tout juste devine-t-on qu'il s'est produit quelque chose de terrible, mais quoi ? Un roman noir fascinant sur le monde de l'entreprise et la gestion inhumaine des ressources humaines...

LE PAYS DES OUBLIÉS – Michael Farris Smith – Sonatine Éditions – 249 p. janvier 2019
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Fabrice Pointeau : Abandonné à la naissance, Jack est passé d’orphelinats en foyers, avant que Maryann, une lesbienne mise à l’écart par la bonne société de Louisiane, le prenne sous son aile. Aujourd’hui celle-ci vit ses derniers jours et sa propriété est menacée par les banques. Jack, qui veut à tout prix conserver cet héritage, doit trouver l’argent nécessaire, mais c'est un homme usé, brisé par les combats à mains nues et les divers abus... Terrible conte du Delta du Mississippi et de la sauvagerie qui y sévit, de fantastiques personnages dans une intrigue passionnante.

Quatre Sans Quatre vous souhaite d'excellentes vacances et de bonnes lectures !


Les précédents TOP 10


photo : Pixabay

Chronique Livre : LA FEMME SANS OMBRE de Christine Féret-Fleury Chronique Livre : LA ROUTE DE NUIT de Laird Hunt Actu #14 : avril/mai/juin 2019