Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Top 10 :
Les ROMANS pour Noël 2018

Top 10 : Les ROMANS pour Noël 2018 sur Quatre Sans Quatre

La chair est triste, hélas et j’ai lu tous les livres !

Quel crâneur déprimé, celui-là !

Moi j’en ai lu des livres, mais pas assez, jamais assez !

Voici donc notre liste, à la fois forte et subjective, jolie comme une liste au Père Noël et garantie sans Oeuvre Grandement Médiocre. Que du bon, on vous dit, et de quoi supporter les radotages de Papy Gérard, les diatribes de l’oncle Bernard sur les jeunes, les Gilets Jaunes, l'augmentation de la CSG et la hausse des timbres poste, et même le rap du jeune Kyllian qu’il écoute trop fort dans ses écouteurs.

Liste classée par ordre alphabétique, il n'est pas question de créer une hiérarchie qui n'aurait aucun sens. Dix, ça risque d'être un peu court pour les familles nombreuses, dernier cadeau donc, un petit bonus qui porte à treize cette sélection. Chiffre qui, nous l'espérons, vous portera bonheur pour ces fêtes. Pour les très très grande famille, il vous reste la possibilité de passer en revue l'ensemble de la rubrique ROMAN du webzine...

La rédaction


Le Top 10

33 TOURS - David Chariandy - Éditions Zoé.
Traduit de l’anglais par Christine Raguet : Scarborough, Canada, banlieue de Toronto. Francis et Michael vivent avec leur mère qui travaille jusqu’à épuisement pour assurer le quotidien et leur ouvrir toutes les portes possibles d’un futur qu’elle espère enfin heureux. Elle y croit dur comme fer. Et ce malgré le racisme, les flics qui s’en prennent toujours aux mêmes et l’inéquité qui semble servir de boussole à cette société. Il y a aussi, comme un monde à part, bulle de bonheur et de partage, la musique et ses espaces illimités. Un excellent roman qui sort de l’ordinaire.

HÔTEL WALDHEIM – François Vallejo – Éditions Viviane Hamy : Une banale carte postale sème le trouble dans la vie d’un quinquagénaire paisible. Anonyme, la photo au recto présente un hôtel de Davos, l’Hôtel Waldheim, dans les montagnes suisses, où il s’est rendu plusieurs fois au cours de son adolescence en vacances en compagnie de sa tante se faisant passer pour sa mère. Il a croisé là toute une galerie de personnages insolites, qu’il pensait bourgeois et un peu austères pour la plupart. La missive n’est pas unique et, empli de curiosité, Valdera, rencontre finalement l’expéditrice qui lui demande des comptes sur son attitude à l’époque lointaine de ses séjours. Ensemble, ils vont remonter le cours du temps afin d’examiner en détail les événements qui se sont déroulés plus de trente ans auparavant... Hôtel Waldheim est un beau roman, noir, passionnant, labyrinthique comme peut l’être la mémoire, un duel sensuel, mais à mort, entre deux protagonistes en équilibre précaire sur le fil tenu des certitudes... Sélectionné pour le prix Goncourt 2018.

LA MER EN FACE - Vladimir de Gmeline - Éditions du Rocher : Philippe a la cinquantaine, sa vie personnelle est plutôt chaotique, entre sa compagne avec qui il ne s’entend plus et son sentiment de ne pas vivre la vie qu’il souhaite. La question du mal et de la Shoah le préoccupe beaucoup, d’autant plus qu’il a lui-même un oncle, ancien nazi, chez qui il a passé quelques vacances très agréables, enfant. Son existence va basculer quand deux événements vont venir la perturber sévèrement : une bande de voyous s’en prennent à sa compagne et son grand fils, Ivan, hockeyeur professionnel, souffre et l’appelle à l’aide. Sa vie d’homme va-t-elle enfin prendre son sens ? Saura-t-il être le père qu’il n’a jamais réussi à être jusqu’ici ? Un roman atypique très attachant.

LÀ OÙ LES CHIENS ABOIENT PAR LA QUEUE – Estelle-Sarah Bulle – Éditions Liana Levi : Dans la famille Ezechiel, c’est Antoine qui mène le jeu. Avec son « nom de savane », choisi pour embrouiller les mauvais esprits, ses croyances baroques et son sens de l’indépendance, elle est la plus indomptable de la fratrie. Ni Lucinde ni Petit-Frère ne sont jamais parvenus à lui tenir tête. Mais sa mémoire est comme une mine d’or. En jaillissent mille souvenirs-pépites que la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne et tiraillée par son identité métisse, recueille avidement. Au fil des conversations, Antoine fait revivre pour elle l’histoire familiale qui épouse celle de la Guadeloupe depuis la fin des années 40... Un formidable roman, choral et initiatique, fresque exubérante de vies, de destins, de soleil et de misère, de drames et d’événements joyeux entre la Guadeloupe et la banlieue parisienne, déjà lauréat de nombreux prix littéraires depuis sa parution.

LE LABYRINTHE DES ESPRITS - Carlos Ruiz Zafón – Éditions Actes Sud.
Traduit de l’espagnol par Marie Vila Casas : Dans la Barcelone franquiste, inquiétante, entêtée et secrète, un ministre de Franco, Mauricio Valls, a subitement disparu. Alicia Gris, une jeune femme, agent très mystérieuse du régime, est chargée de le retrouver. Cette enquête exhume les secrets les plus effrayants du régime franquiste auxquels sont liés les personnages que nous croisons au gré de l’enquête, dont la famille du libraire Daniel Sempere, au coeur du dédale zafonien.
Absolument envoûtant.

LEURS ENFANTS APRÈS EUX - Nicolas Mathieu Éditions Actes Sud : Prix Goncourt 2018
Second roman de cet auteur après Aux animaux la guerre (Acte Sud - 2014). Quatre étés, de 1992 à 1998, dans une vallée où les hauts-fourneaux sont à l’arrêt. A travers quelques personnages, dont des adolescents, le portrait d’une France qui change profondément, accouchant au forceps d’un monde désillusionné, où ceux qui restent savent qu’ils n’ont aucune chance, malgré les miroirs aux alouettes que politiques et société de consommation leur tendent.
Portrait de l’adolescence et du désir fou de ne pas ressembler à ses parents, ce pauvre modèle que la fatigue a délavé depuis longtemps.
Impossible de se rebeller contre le destin déjà tout écrit dans la topographie, entre les HLM des cités, les pavillons des lotissements et les belles propriétés excentrées.
Mobylettes, pétards et surtout se tirer d’ici.

MASSACRE DES INNOCENTS - Marc Biancarelli -  Éditions Actes Sud : 1629, le Batavia fait son premier voyage pour le compte de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, rempli de richesses, vers les Indes néerlandaises, pour le commerce des épices. Il transporte environ 320 personnes, marins, soldats, membres de la compagnie des Indes et passagers désireux de s'installer en Indonésie. Il fait naufrage, dans la nuit du 3 au 4 juin, suite à l'erreur du capitaine Jacobsz, qui ne parvient pas à éviter les récifs. Beaucoup de passagers sont sauvés, installés sur une île mais elle est nue, absolument incapable d'offrir quoi que ce soit aux rescapés.
Le subrécargue et le capitaine les abandonnent alors à leur sort et s'en vont, avec une cinquantaine de personnes, vers l'Australie, à environ 80 kilomètres. Ceux qui restent vont vite se trouver sous la coupe de Jeronymus Cornelisz, un intendant-adjoint inquiétant, totalement déchu dans sa ville, apothicaire en faillite, en fuite, qui va trouver dans cette situation l'occasion de mettre en œuvre sa vocation pour le mal, la violence, la barbarie jubilatoire. Un personnage à la fois tragique, ridicule et profondément effrayant. En face de lui, quelques justes, quelques rebelles, et une femme magnifique vont avoir le courage de ne pas sombrer dans la barbarie. Exceptionnel.

NE M'APPELLE PAS CAPITAINE - Lyonel Trouillot - Éditions Actes Sud : Port-au-Prince, Haïti. Aude, une jeune fille de la bourgeoisie haïtienne, une blanche riche et cultivée, rencontre, pour ses études de journalisme, Capitaine, un vieil homme noir, vivant dans un quartier pauvre où elle n’aurait jamais pensé mettre les pieds. Elle apprend, petit à petit, l’autre Haïti, sa violence et sa misère, dont elle n’était jusque là que vaguement consciente et une partie de son histoire, celle de la dictature, et se fabrique une vraie famille, celle qui vous accepte telle que vous êtes.
Un roman magnifique aux émotions qui roulent sous les imprécations et les souvenirs d’un vieux Capitaine au coeur brisé.

SIMPLE - Julie Estève - Éditions Stock : Florence est morte il y a presque trente ans. Elle n’avait que 16 ans et demi. On a accusé le baoul du village, Antoine Orsini, la trentaine à l’époque, qui a été condamné mais qui a toujours clamé son innocence.
Qui l’a tuée ? Impossible de quitter Antoine Orsini et son parler solaire, sa solitude et son coeur qui frémit à tout comme un oiseau inquiet : grande âme sorcière sacrifiée par la platitude et l’égoïsme des villageois, bouc-émissaire facile, victime toute désignée. Lu presque d’une seule traite, pas possible de quitter Antoine Orsini et son parler solaire, sa solitude et son coeur qui frémit à tout comme un oiseau inquiet : grande âme sorcière sacrifiée par la platitude et l’égoïsme des villageois, bouc-émissaire facile, victime toute désignée. Un coup de coeur, très certainement.

UN OCÉAN, DEUX MERS, TROIS CONTINENTS - Wilfried N'sondé – Éditions Actes Sud : Nsaku Ne Vunda, né en 1583, est le premier ambassadeur du Kongo auprès du Vatican, émissaire du roi Alvaro II auprès du Pape Paul V, chargé de plaider contre l'esclavage. Ce roman retrace son voyage et sa destinée à la fois incroyable et émouvante, puisqu'il lui fallut quatre ans pour rejoindre le Pape, en 1608, et qu'il mourut très peu de temps après avoir enfin accompli sa mission.
Une histoire incroyable, émouvante, magnifique, qui résonne longtemps en nous. Un grand roman.


BONUS

ARIANE – Myriam Leroy – Éditions Don Quichotte – 206 p. : Elles sont collégiennes et s’aiment d’amour dur. L’une vient d’un milieu modeste et collectionne les complexes. L’autre est d’une beauté vénéneuse et mène une existence légère entre sa piscine et son terrain de tennis. L’autre, c’est Ariane, jeune fille incandescente avec qui la narratrice noue une relation furieuse, exclusive, nourrie par les sévices qu’elles infligent aux autres. Mais leur histoire est toxique et porte en elle un poison à effet lent, mais sûr. Un très grand roman sur l'adolescence, un shot de téquila qui brûle la gorge, l'acidité du citron et la pincée de sel indispensable, Myriam Leroy a trouvé les proportions parfaites, à déguster !

INDÉLÉBILE - Adelia Saunders – Éditions Actes Sud.
Traduit de l’anglais (E.U.) par Laure Manceau : Magdalena est une jeune Lituanienne qui préfère en général ne pas mettre ses lunettes. Flou, c’est mieux. Il faut dire que Magdalena a une étrange capacité : elle voit les mots écrits sur le corps des gens, dont eux-mêmes ne sont pas conscients. Peu d’entre nous en sont capables, en fait. Loin d’être agréable, c’est presque une malédiction. Personne n’a envie de connaître les secrets des autres, de lire leur avenir et les moments décisifs de leur existence passée. Personne n’a envie d’en savoir plus que les intéressés eux-mêmes. Magdalena lit les failles, les mensonges, les humiliations, les remords et les espoirs noir sur blanc sur la peau des gens au point d’obscurcir leur visage parfois même. Elle choisit donc, en général de ne pas chausser ses lunettes et d’entretenir le flou, préférant l’ignorance au savoir. Les destins de trois personnages vont s’entremêler, à l’aveuglette, surprises et fantaisie au menu.
Parfois presque fantastique, avec le personnage de Magdalena et son don inattendu aux conséquences multiples, Indélébile est un vrai délice.

LA MÉLODIE - Jim Crace - Éditions Rivages.
Traduit de l’anglais par Laetitia Devaux : Alfred Busi, Mister Al, est un pianiste et chanteur reconnu qui a derrière lui une longue et belle carrière. Il n’a jamais quitté la maison dans laquelle il est né et où est morte sa femme, Alicia, il y a deux ans. Il peine à lui survivre, tant il se sent désormais seul et vulnérable. Son désarroi s’accroît avec l’attaque dont il est victime, chez lui. Un être qu’il peine à décrire mais qu’il pense être un jeune garçon nu s’est sauvagement jeté sur lui, le mordant au sang, alors qu’il cherchait à voler de la nourriture dans son garde-manger. La vie du vieil homme va se trouver chamboulée d’une façon irrémédiable par cet incident.
Ecologie, vieillesse, migrants… le roman de Jim Crace aborde les sujets qui préoccupent notre époque avec gravité et fantaisie et une bonne dose d’humanisme joyeux.

Quatre Sans Quatre vous souhaite de très grands moments de lecture et d'excellentes fêtes de fin d'année !


Tous les TOP 10 Quatre Sans Quatre déjà parus

Chronique Livre : LA PYRAMIDE DE BOUE de Andrea Camilleri Chronique Livre : À L'OMBRE DE L'EAU de Maïko Kato Chronique Livre : LE CHANT DE L'ASSASSIN de R. J. Ellory