Quatre Sans Quatre

Chroniques Des Polars et des Notes Fiction Top 10 Recherche

Chronique Livre :
MÉTHODE 15.33 de Shannon Kirk

Chronique Livre : MÉTHODE 15.33 de Shannon Kirk sur Quatre Sans Quatre

photo : Pixabay


Le pitch

Lisa est surdouée. Elle est capable de résoudre des problèmes scientifiques hyper complexes à seize ans à peine. Elle est enceinte aussi, mais cela n'a pas grand chose à voir avec son intelligence mais surtout avec son immense curiosité et une totale absence de sentiment. Elle ne ressent rien, ni amour, ni haine, ni peur, à moins qu'elle ne le décide et qu'elle se force à singer des émotions, comme les autres, les faibles. Ce n'est pas qu'elle ne peut les ressentir, elle a juste la faculté de ne pas les recevoir.

Le sale bonhomme qui la kidnappe, dans le but de lui arracher son futur enfant et le vendre, s'attend à avoir en face de lui une adolescente effrayée, terrifiée qu'il pourra aisément garder le temps que la grossesse parvienne à son terme. Pas de chance, Lisa est tout sauf apeurée. Elle calcule, manipule et, peu à peu, échafaude un diabolique plan d'évasion.

Elle a deux priorité absolues : sauver son bébé et se venger. Sans rage, sans précipitation, elle va prendre le dessus sur son rustaud rageur de geôlier, accumulant les armes, même les plus infimes, les classant minutieusement pour les transformer en piège mortel. C'est toute une bande de très vilains personnages que Lisa va devoir affronter en évitant de se dévoiler trop tôt. Froide et calculatrice, elle tisse méticuleusement sa toile. Reste à savoir si tous les membres du gang tomberont dedans.

L'agent Liu, du FBI, est sur la trace des ravisseurs. En compagnie de sa drôle de coéquipière, Lola, il est parti en chasse à la demande des parents de Lisa. La contrée est vaste, l'enquête va devoir aller très vite pour devancer les funestes projets de Lisa.

À psychopathe, psychopathe et demi, la peur change de camp, le combat change d'âme


L'extrait

« J'y crois pas. Non seulement il y a deux crayons neufs, mais aussi une règle de trente centimètres et un taille-crayon. Le taille-crayon noir arborait le nombre 15 sur le côté. J'ai immédiatement pris note de l'utilité de cet objet, que j'ai étiqueté item n°15, et plus particulièrement la lame à l'intérieur. L'item n°15 se présente déjà étiqueté. J'ai souri à l'idée saugrenue que le taille-crayon avait intégré mon plan intentionnellement, comme un fidèle soldat qui prend son service, et j'ai décidé que « 15 » constituerait au moins une partie du nom de ma méthode d'évasion.
Pour faire sentir à mon ravisseur que j'avais apprécié son geste, j'ai branché l'item n°14 – la télévision – et j'ai fait semblant de la regarder. Évidemment, je me fichais de son petit ego, mais il faut mettre en place ce genre de ruses pour tromper l'ennemi, pour l'endormir et le border dans ses faiblesses et ses insécurités, jusqu'à ce que vienne le moment de refermer le piège, de tirer sur la corde et de frapper d'une main prompte et mortelle. Bon, peut-être pas vraiment prompte, mais un peu traînante. Il faut qu'il souffre, rien qu'un petit peu. J'ai enlevé la poignée du seau pour me servir de ses extrémités pointues comme d'un tournevis. »


L'avis de Quatre Sans Quatre

Encore une jeune fille enlevée par un psychopathe ! Certes, mais là, vous allez laisser tous les préjugés au vestiaire. La frêle colombe est encore plus flippante que son ravisseur, on ne sait plus qui plaindre. Scientifiquement, mathématiquement, Lisa va prendre ses marques et mettre en branle le piège machiavélique qui lui permettra d'échapper à ceux qui veulent lui prendre son enfant. Mais la liberté ne lui suffit pas, Lisa veut se venger, faire souffrir le kidnappeur et ses complices à la mesure de la menace qu'il lui ont fait subir. Finalement, la bonne question de l'intrigue devient : qui est la victime de qui ?

La construction du plan de Lisa, la minutie de ses préparatifs, ses très grandes connaissances scientifiques et son opiniâtreté sont extrêmement bien détaillés, le lecteur s'essaie à deviner à quoi vont bien lui servir tous les « items » que la jeune fille classe, ordonne dans sa tête, sans bien voir comment tous ces petits éléments vont donner un tout cohérent et libérateur. Shannon Kirk sait à l'évidence distiller son suspense à petite dose, faire monter la tension. Elle maitrise totalement son timing, l'alternance entre les scènes dans la maison abandonnée où est retenue Lisa et l'enquête de l'agent Liu et de sa collègue aux sens exacerbés. Une galerie de personnages hors normes peuple ce thriller, un contre-pied parfait à ce que l'on attend dans un roman de ce type. Côté originalité, rien à dire, tout est là et remarquablement mené.

Le manque d'émotion de Lisa, qui est sans cesse à anticiper quelle attitude adopter pour correspondre à ce que les autres attendent d'une adolescente « normale », est tel qu'il met bien vite son rustre de geôlier mal à l'aise, l'apeure, le met sur ses gardes. L'effort constant qu'elle est obligée de fournir pour ne pas dévoiler son absence d'affect, la compilation de ses atouts, la manipulation du salaud de plus en plus agressif, tout est superbement décrit, bâtit, transmis. Il n'y a pas à dire, ce premier roman révèle un excellent potentiel.

Je suis un tout petit peu moins sensible à la partie finale qui aurait gagné, à mon sens, à être beaucoup plus courte. Le début du roman et la mise en place précise et inexorable du piège de Lisa , comme une partie d'échec ne comportant que des coups forcés, est tellement passionnante que l'intérêt retombe légèrement ensuite. Mais le bouquin vaut le détour, ne serait-ce que pour l'originalité du sujet et la qualité d'écriture, le suspense et l'ingéniosité de la jeune kidnappée.

Une excellente idée, une démonstration parfaite, scientifique même, que l'intelligence peut largement venir à bout de la force pour peu qu'elle soit libérée des émotions.


Notice bio

Shannon Kirk est avocate et professeur de droit dans le Massachussets aux États-Unis. Méthode 15.33 est son premier roman, il a reçu le National Indie Excellence Award For Suspense en 2015.


La musique du livre

L'item N°16, la radio extorquée par Lisa, lui joue La Bohème, l'opéra de Puccini, au moment où elle a besoin « de passion bouleversante et de désir frustré », Anna Netrebko, Quando m'en vo' soletta.

Jackon Brown est le nom du chat que Lisa à adopté à l'insu de ses parents, ainsi baptisé parce que c'est un des musicien préféré de sa mère, évidemment j'ai choisi Somebody's Baby.

Put Your Lights On, « une chanson parfaite des paroles parfaites » quand Lisa pense, bien après les événement à son mari, par Santana et Everlast.

Pour clore le roman, Liu fredonne Trouble de Ray LaMontagne...

MÉTHODE 15.33 – Shannon Kirk – Éditions Denoël – 289 p - février 2016
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Laurent Barucq

Chronique Livre : MEMORY de Arnaud Delalande Bilan 2020 : Les 20 articles les plus lus Top 10 : Les THRILLERS pour Noël 2020